in

Les ampoules halogènes seront bientôt interdites, mais par quoi les remplacer ?

Crédits : Wikimedia Commons

Dans quelques jours, une directive européenne visant à bannir les ampoules halogènes entrera en vigueur. Cette décision intervenant dans un but écologique pose la question du remplacement de ces ampoules utilisées depuis des décennies.

L’interdiction des ampoules halogènes ne date pas d’hier, puisque l’annonce de cette mesure avait été faite par la Commission européenne en 2015. Ainsi, celle-ci sera appliquée dès le 1er septembre 2018. Néanmoins, cela ne signifie pas leur disparition totale et immédiate, puisque les points de vente ne pourront plus en recommander, mais sont autorisés à écouler leurs stocks restants.

Existant depuis 1959, l’ampoule halogène s’est démocratisée avec la disparition progressive des lampes à incandescence du marché européen dès 2009 – avec un abandon total en 2012. Il leur était reproché leur fort impact écologique. Les lampes halogènes font désormais l’objet d’un constat similaire, car 93 % de l’énergie qu’elles consomment sont consacrées à la production de chaleur et seulement 7 % à la production de lumière !

Par ailleurs, les lampes halogènes ont une très faible durée de vie : 2000 heures seulement ! En comparaison, les lampes fluocompactes (FLC) ont une durée de vie de 8 000 heures, et les ampoules LED de 40 000 heures. Ces deux lampes représentent les alternatives actuelles aux lampes halogènes.

Bien que plus chères à l’achat, les lampes LED – en plus de leur forte durabilité – consomment 6 à 8 fois moins d’énergie que les lampes halogènes. En ce qui concerne les ampoules FLC, celles-ci restent 4 fois plus durables que les lampes halogènes, mais comportent malheureusement deux défauts. En effet, bien que leur consommation en énergie soit également peu importante, les lampes FLC ne peuvent pas être utilisées à l’extérieur, car sensibles aux basses températures. De plus, contrairement aux LED qui s’éclairent instantanément, les FLC s’allument de façon progressive.

Rappelons également que la directive de la Commission européenne devait initialement interdire les ampoules halogènes dès le 1er septembre 2016. Ainsi, cette interdiction entre donc en vigueur avec deux ans de retard.

Sources : ConsoGlobeLes Échos

Articles liés :

Des plantes d’un nouveau genre pourraient remplacer nos lampes

Norvège : une route s’éclaire seulement lors du passage des automobiles

La pollution lumineuse en augmentation dans le monde