in

Le cannabis est originaire de Chine, selon une analyse génétique

Crédits : Wikimedia Commons

Le cannabis est aujourd’hui disponible dans de nombreuses variétés, chacune proposant une configuration unique de cannabinoïdes et d’autres composés. Selon une étude publiée dans la revue Science Advances, ce processus de reproduction sélective pourrait avoir commencé au début de la période néolithique dans ce qui est aujourd’hui le nord-ouest de la Chine.

Il est aujourd’hui convenu que les deux principales espèces de cannabis, Cannabis indica (chanvre indien) et Cannabis ruderalis (chanvre sauvage), sont issues d’une seule espèce du genre, Cannabis sativa. D’après les preuves archéologiques – qui comprennent des traces d’anciennes graines de cannabis trouvées dans des poteries dans le sud de la Chine, à Taïwan et au Japon – nous savions que cette plante avait probablement été domestiquée il y a environ 12 000 ans. Mais où, précisément ?

Localiser les “racines” du cannabis a longtemps représenté un défi pour les chercheurs, en grande partie parce que l’ancêtre sauvage du cannabis est aujourd’hui éteint. Ainsi, il ne peut être étudié directement. Dans le cadre d’une récente étude, une équipe de généticiens de l’Université de Lausanne (Suisse) s’est concentrée sur un certain nombre de variétés ayant été modifiées au fil des siècles par la sélection naturelle plutôt que par des programmes de sélection intensifs, telles que les variétés landrace.

Il ya 12 000 ans dans le nord-ouest de la Chine

Pour ces nouveaux travaux, les chercheurs ont analysé les génomes de 110 variétés, dont 82 nouveaux génomes. Collectivement, ceux-ci englobaient les plantes sauvages aux cultivars (variété d’une espèce obtenue artificiellement pour être cultivée) historiques, jusqu’aux hybrides modernes utilisées pour le chanvre et la drogue.

Après avoir évalué les relations génétiques entre toutes ces plantes, les auteurs ont souligné que chaque souche pouvait être retracée à “un pool génétique ancestral” qui semble prendre ses racines dans les variétés retrouvées naturellement dans le nord-ouest de la Chine, près des frontières du pays avec le Kazakhstan et le Kirghizistan.

Autrement dit, toutes les plantes de cannabis vivantes aujourd’hui descendent de plantes qui ont été domestiquées en premier lieu dans cette région d’origine, résume Luca Fumagalli, principal auteur de ces travaux. “Contrairement à une opinion largement acceptée, qui associe le cannabis à un centre de domestication des cultures en Asie centrale, nos résultats sont cohérents avec une origine unique de domestication du cannabis sativa en Asie de l’Est“, explique-t-il.

cannabis
Crédits : NickyPe/Pixabay

La datation génomique a également confirmé que les premiers ancêtres domestiqués des plantes de cannabis modernes avaient bien divergé de cet ancêtre sauvage il y a environ 12 000 ans (au début du néolithique).

Enfin, les variétés hautement spécialisées actuelles proviendraient également de cultures sélectives initiées il y a environ 4 000 ans. Certaines étaient alors optimisées pour la production de fibres (plantes hautes et non ramifiées avec plus de fibres dans la tige principale), et d’autres pour les cannabinoïdes (plantes courtes et bien ramifiées avec plus de fleurs, maximisant la production de résine).