in

L’avion spatial X-37B de l’US Air Force se prépare pour sa nouvelle mission

Le X-37B de l'US Air Force. Crédits : United States Air Force/Michael Stonecypher

L’US Air Force lancera la prochaine mission de l’avion spatial X-37B le 16 mai prochain, avec de nombreuses expériences au programme.

En septembre 2017, l’avion spatial X-37B de l’US Air Force était placé en orbite par une fusée SpaceX. La mission, qui devait initialement durer 270 jours, s’était finalement prolongée à 780 jours, avant que le vaisseau ne vienne se poser en octobre dernier sur le Shuttle Landing Facility du Centre spatial Kennedy de la NASA, pulvérisant son record de temps passé dans l’espace.

La nature exacte de cette mission, la cinquième programmée, avait été en grande partie classifiée, comme pour les quatre premières. Face aux nombreuses spéculations, l’US Air Force avait finalement laissé entendre que ce projet avait été développé à des fins de recherche scientifique. Officiellement, cette dernière expérience visait à « tester des appareils électroniques expérimentaux et des technologies conductrices de chaleur dans un environnement spatial de longue durée ».

Ceci étant dit, l’agence américaine se prépare aujourd’hui pour un sixième vol. Pour ce lancement, le X-37B sera coiffé au sommet d’une fusée United Launch Alliance Atlas V, qui décollera depuis Cape Canaveral, en Floride, le 16 mai prochain.

X-37B
Vue de la face supérieure peu avant la fermeture de la coiffe de la fusée en avril 2010 à Titusville (Floride).

Plusieurs expériences au programme

On ne sait pas encore combien de temps durera cette mission. Tout ce que l’on sait, c’est que de nombreuses expériences seront menées dans l’espace, dont deux pour le compte de la NASA. « L’une examinera les effets du rayonnement et d’autres effets spatiaux sur une plaque d’échantillonnage de matériaux, et l’autre sur des graines utilisées pour faire pousser des aliments », a fait savoir la secrétaire de l’US Air Force, Barbara Barrett.

Une troisième expérience, conçue par le US Naval Research Laboratory, visera à « transformer l’énergie solaire en énergie micro-ondes radiofréquence, puis à étudier la transmission de cette énergie à la Terre », a-t-elle poursuivi. Enfin il est également prévu que le X-37B déploie le FalconSat-8, un petit satellite développé par l’US Air Force Academy qui porte lui-même cinq expériences distinctes.

Pour rappel, l’US Air Force possède deux véhicules X-37B (signés Boeing), capables d’évoluer sur une orbite comprise entre 230 et 1 064 km d’altitude. Physiquement, imaginez les anciennes navettes spatiales américaines, mais en “modèle réduit”. Chaque X-37B mesure 8,9 m de long pour 2,9 m de haut, avec une envergure d’environ 4,6 m. À titre de comparaison, chaque navette spatiale avait une longueur de 37 mètres et une envergure de 24 mètres.

Source