in

La réalité virtuelle va-t-elle endommager la vue des utilisateurs ?

Il n'existe pour l'heure aucune preuve tangible montrant que la VR cause une détérioration permanente de la vue Crédits : Maurizio Pesce / Flickr

Un développeur a récemment affirmé que le port prolongé d’un casque de réalité virtuelle pouvait abîmer la vue des utilisateurs. Quoi qu’il en soit, il n’existe aujourd’hui aucune preuve tangible démontrant que la VR cause des lésions oculaires permanentes.

Un créateur inquiet

Danny Bittman est un développeur spécialisé dans la réalité virtuelle (VR). L’intéressé a créé de nombreux contenus, qu’il s’agisse de vidéos à 360° ou d’expériences de réalité virtuelle. Dans un tweet publié le 10 juin 2020 (voir-ci après), il a raconté sa dernière visite chez l’ophtalmologue.

« Je viens de vivre ma première consultation ophtalmologique en 3 ans. Maintenant, je suis très inquiet de ma future utilisation de la VR. J’ai un nouveau problème de convergence oculaire agissant comme la dyslexie. Selon le docteur, également propriétaire d’un casque, mon utilisation de la réalité virtuelle en est l’origine. Il a dit que ‘ce sont des lunettes que nous prescrivons habituellement aux plus de 40 ans’ ».

Aucune preuve fiable

Visiblement inquiet, Danny Bittman semble donner raison à plusieurs médecins qui, par le passé, ont déjà évoqué des problèmes liés à une utilisation excessive de la VR. Comme l’explique un article de la BBC, les experts pensent que la VR peut causer une fatigue oculaire importante.

Ceci serait causé par le fait que le cerveau doit traiter des stimuli visuels d’une manière non habituelle. Or, si les joueurs lambda peuvent éventuellement limiter leur utilisation quotidienne, Danny Bittman peut passer jusqu’à six heures avec un casque VR sur la tête. En effet, créer du contenu VR est tout simplement son métier.

réalité virtuelle
Crédits : Pexels

La BBC a également interrogé Ceri Smith-Jaynes, représentant de l’Association of Optometrists au Royaume-Uni. L’intéressé a expliqué qu’il n’existe encore aucune preuve fiable que les casques VR soient à l’origine d’une détérioration permanente de la vue, qu’il s’agisse des enfants ou des adultes. Par ailleurs, Ceri Smith-Jaynes a indiqué que certaines études ont déjà examiné les effets de l’utilisation à court terme des casques VR. Or, ces dernières n’auraient rien remarqué à ce niveau.

En janvier 2020, des chercheurs étasuniens ont dévoilé une étude concernant les autres problèmes physiques (hors motion sickness et vue) liés à la VR. Les résultats ont montré qu’une utilisation prolongée pouvait causer des douleurs aux bras et des blessures musculaires au niveau de l’épaule. Par ailleurs, l’étude a évoqué des préoccupations concernant le poids du casque VR exercé sur les cervicales.