in ,

Une étude évoque les risques physiques liés à l’utilisation de la réalité virtuelle

Il n'existe pour l'heure aucune preuve tangible montrant que la VR cause une détérioration permanente de la vue Crédits : Maurizio Pesce / Flickr

La réalité virtuelle (VR) est appréciée d’une partie du public mais fait parfois l’objet de critiques. Une récente étude s’est intéressée aux risques physiques quant à son utilisation et a donné quelques conseils afin d’y remédier.

La VR cause des désagréments physiques

Depuis quelques années maintenant, la réalité virtuelle tente de s’imposer comme un standard. Celle-ci trouve de nombreuses applications dans le jeu vidéo mais également dans d’autres domaines (santé, travail, etc.). Toutefois, cette technologie reçoit parfois des critiques concernant les gênes occasionnées. Citons le “motion sickness” (sensation de nausée), certainement le plus connu de ces désagréments.

Des chercheurs de l’Université d’État de l’Oregon (États-Unis) ont récemment mené une étude concernant les autres problèmes physiques liés à la VR. Selon un communiqué publié le 7 janvier 2020, l’objectif de ces recherches était d’évaluer ces risques physiques et d’élaborer des mesures permettant de venir à bout des troubles.

réalité virtuelle
Crédits : ESA / Wikipédia

Les risques physiques de la VR

Outre le motion sickness, la réalité virtuelle cause donc d’autres problèmes. Dans le cadre de l’étude, les chercheurs ont demandé à des volontaires de pratiquer des mouvements tridimensionnels du corps. Or, ces mêmes volontaires étaient équipés de casques VR et de capteurs afin de mieux connaître les effets. Les chercheurs sont partis du principe que, dans le cadre de l’utilisation d’un ordinateur classique, le bureau et les accoudoirs d’une chaise offrent habituellement un soutien pour les mains et les bras. Ceci n’est évidemment pas le cas avec la réalité virtuelle, bien que certaines expériences peuvent très bien se vivre en position assise. Selon les résultats, une utilisation récurrente de cette technologie peut causer des douleurs aux bras et des blessures musculaires au niveau de l’épaule. Par ailleurs, le poids du casque VR exercé sur les cervicales est aussi préoccupant.

Selon les chercheurs, il faudrait que les objets avec lesquels l’utilisateur interagit le plus souvent soient plus proches du corps. De plus, ces mêmes objets devraient idéalement se trouver au niveau des yeux plutôt que trop haut ou trop bas. Pourquoi les meneurs de l’étude désiraient faire part de ces risques aux utilisateurs ? La raison est très simple puisque cette démarche a été motivée par l’absence de normes et de directives pour les interactions VR et AR (réalité augmentée). Force est de constater que la VR est souvent louée pour les services que celle-ci peut rendre dans des domaines tels que la santé. Toutefois, peu d’études s’intéressent aux effets physiques néfastes liés à son utilisation.

Articles liés :

Ce système de déplacement en réalité virtuelle fait un tabac sur Kickstarter !

Des chaussures pour se déplacer à volonté dans la réalité virtuelle !

Un concept de toilettes équipées de la réalité virtuelle dévoilé lors du CES 2020 !