in

Installer trop d’éoliennes pourrait avoir des conséquences préoccupantes

Crédits : Wikimedia Commons

Alors que l’énergie éolienne a de plus en plus de succès, des chercheurs allemands ont récemment évoqué plusieurs impacts qui pourraient plonger l’avenir du secteur dans la tourmente. Selon eux, une trop grande quantité d’éoliennes pourrait perturber la marche naturelle du vent au point de l’affaiblir.

Un effet de freinage important

Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’actuellement l’éolien a le vent en poupe. Les projets se multiplient et un nombre conséquent de pays misent sur ce type d’énergie aux quatre coins du monde, dont la France. En 2019, l’Écosse a affirmé produire suffisamment d’énergie éolienne pour alimenter deux fois sa propre population. Il y a quelques mois, le Danemark a déclaré vouloir construire la première île éolienne artificielle au monde. Il faut dire que les grandes fermes éoliennes offshore (en mer) impulsent la transition énergétique de nombreux pays. Or, l’institut allemand Helmholtz-Zentrum Hereon s’est intéressé à ces structures dans une étude publiée dans la revue Scientific Reports le 3 juin 2021. Les chercheurs évoquent une multiplication croissante et potentiellement archaïque qui pourrait avoir des répercussions assez inquiétantes.

Selon les scientifiques, un trop grand nombre de turbines se situant trop proches les unes des autres pourraient perturber la marche naturelle du vent de manière importante. Cette perturbation pourrait être telle qu’il serait question d’un affaiblissement du vent. À l’aide de modélisations basées sur la situation réelle en mer du Nord, les chercheurs estiment que cet “effet de freinage” pourrait se faire ressentir jusqu’à 35 ou 40 km autour des fermes éoliennes offshore, voire même 100 km dans le cas de certaines configurations.

éoliennes éolien offshore biden californie
Crédits : David_Will/pixabay

Les acteurs du secteur doivent mieux planifier

Selon l’étude, ces perturbations du vent pourraient faire baisser de 20 % la capacité de production des fermes éoliennes offshores. Toutefois, l’importance du problème serait plus vaste. Il est en effet question d’un impact durable sur les écosystèmes marins entourant ces mêmes fermes. Les meneurs de l’étude rappellent que le vent et les vagues mélangent les composants de la mer, modifiant le contenu en sel et en oxygène de l’eau, sa température mais aussi la quantité de nutriments se trouvant à certaines profondeurs.

Les scientifiques allemands souhaitent poursuivre leurs travaux afin de mieux comprendre ces différents impacts. Néanmoins, les données publiées devraient déjà pousser le secteur de l’éolien à mieux planifier ses nouveaux projets d’installation. L’objectif ? Maximiser les productions tout en évitant d’impacter l’écosystème. Le cas échéant, le secteur pourrait souffrir d’un intérêt énergétique et environnemental en baisse.

Rappelons tout de même que le secteur de l’énergie éolienne fait l’objet de nombreuses critiques. Celles-ci concerne les menaces envers la biodiversité, plus précisément la disparition de nombreux oiseaux chaque année. Évoquons également le fait que certains composants des éoliennes comme les terres rares ou la fibre de carbone sont polluants et ne sont pas recyclables.