in

Pourquoi ce brevet déposé par Ford est-il source d’inquiétude ?

conduire voiture
Crédits : Oatawa / iStock

Le géant de l’automobile Ford a récemment déposé un brevet pour un système capable de prendre possession des véhicules dont les propriétaires ne payent pas leurs factures. Si le brevet en question pose problème d’un point de vue éthique, la firme a cherché à se montrer rassurante quant à l’avenir de cette technologie.

Un moyen de pression étape par étape

De temps à autre, le constructeur automobile Ford fait parler de lui dans les médias. En 2021 par exemple, la marque avait déclaré vouloir commercialiser un parfum à l’odeur d’essence. L’objectif ? Satisfaire les propriétaires de véhicules électriques à qui l’odeur de l’essence manque. Si cela peut faire sourire, la dernière nouvelle en date du fabricant est légèrement moins amusante. Comme l’explique NPR dans un article du 3 mars 2023, Ford a cette fois déposé un brevet qui cible les mauvais payeurs.

Concrètement, cela permettra aux banques de saisir à distance le véhicule de personnes qui n’ont pas payé leurs factures grâce à leur système informatique. En pratique, Ford a réfléchi à un moyen de pression étape par étape, débutant par la désactivation à distance de certaines fonctionnalités et se terminant par le blocage complet du véhicule.

brevet Ford saisie
Crédits : Ford / USPTO

Ford a pensé à tout

Baptisé Systems and Methods to Repossess a Vehicle (en français « Systèmes et méthodes pour reprendre un véhicule »), ce brevet a été approuvé le 23 février 2023 par l’United States Patent and Trademark Office (USPTO). Le document détaille plusieurs scénarios, dont la désactivation de fonctionnalités ayant pour but de rendre la conduite désagréable. Il est aussi question de limiter l’utilisation du véhicule à un périmètre autour de la résidence du propriétaire ou encore de bloquer le véhicule. Toutefois, ce blocage se produirait seulement le week-end afin de permettre à la personne de continuer à pouvoir travailler durant les jours ouvrés.

Ford semble avoir pensé à tout. En effet, le brevet intègre également un accès aux données des capteurs et autres caméras du véhicule. Cela peut notamment permettre de détecter une éventuelle tentative de désactivation de la restriction dans un garage. De plus, les cas les plus extrêmes donneraient lieu à un blocage complet du véhicule, voire à une commande à distance pour une saisie physique. Autrement dit, une voiture autonome pourrait quitter seule le domicile du propriétaire afin de se rendre dans un lieu défini par le créancier.

Le système dont il est ici question a évidemment de quoi effrayer. Néanmoins, la firme s’est exprimée sur le sujet et a tenté de se montrer rassurante. Ford assure en effet que le système ne sera jamais mis en place et qu’il s’agit simplement d’un dépôt de brevet concernant une technologie. L’avenir nous dira si le constructeur tiendra réellement parole.