in

Grâce à une IA, tousser dans un smartphone suffirait à détecter la Covid-19 !

Crédits : Flickr

Depuis plusieurs mois, des chercheurs étasuniens enregistrent les sons de toux de milliers de personnes. Il s’agit de personnes atteintes ou non par le coronavirus SARS-CoV-2 et asymptomatiques pour certaines. L’objectif ? Détecter le virus dans les toux de personnes asymptomatiques pour mieux lutter contre la pandémie.

Une IA traitant des enregistrements de toux

La question des personnes asymptomatiques est importante. Il est en effet très difficile de détecter ces personnes ne présentant aucun symptôme. Un article publié dans le IEEE Journal of Engineering in Medicine and Biology le 28 septembre 2020 propose une nouvelle solution de dépistage. Selon les chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT), ces personnes présentent une toux distincte par rapport aux individus non contaminés.

Dans ce projet, les chercheurs ont mis à contribution l’intelligence artificielle. Effectivement, l’oreille humaine est incapable de distinguer la toux d’une personne infectée de celle d’un individu sain. Ce modèle d’IA se base donc sur des enregistrements de toux obtenus via le micro de smartphone ou d’ordinateur des volontaires. Le modèle regroupe plusieurs réseaux neuronaux (machine learning) ayant déjà fait leurs preuves dans la détection de maladies neurobiologiques selon les auteurs. Or, celui-ci peut par exemple détecter les performances pulmonaires ainsi que la dégradation musculaire des cordes vocales.

test audio Covid-19
Crédits : MIT / IEEE Journal of Engineering in Medicine and Biology

Un taux de réussite impressionnant

“Les sons de la parole et de la toux sont tous deux influencés par les cordes vocales et les organes aux alentours. Cela signifie que lorsque vous parlez, une partie de votre conversation est similaire à de la toux, et vice versa. Cela signifie également que les choses que nous devinons facilement d’un discours fluide, comme le sexe de la personne, sa langue maternelle ou même son état émotionnel, peuvent être détectées par la toux par l’IA“, affirme Brian Subirana, co-auteur de l’étude.

Afin d’obtenir des résultats concluants, les scientifiques ont intégré des dizaines de milliers d’échantillons de toux. Ils ont également obtenu des phrases pour un total de mille heures de paroles. Selon les résultats, le taux de réussite est de 98,5 % concernant la toux des patients Covid-19 et 100 % au niveau de celle des porteurs asymptomatiques du virus.

Pour les chercheurs, l’objectif ultime est d’intégrer cette IA dans une application mobile gratuite facile à prendre en main. Pour ce faire, les gouvernements et organismes de santé devront donner leur feu vert. Les auteurs envisagent cette innovation comme un moyen de détecter les personnes asymptomatiques à n’importe quel moment. Ils pensent surtout pouvoir réduire la propagation de la pandémie. En revanche, les chercheurs indiquent qu’il est nécessaire que tout le monde l’utilise avant de rentrer dans un lieu accueillant du public.