in ,

Future station lunaire Gateway : claustrophobes s’abstenir

station gateway lune wifi
Crédits : Northrop Grumman Corp.

Les quartiers d’habitation de la future station Gateway en orbite lunaire, qui sera l’un des éléments clés d’une présence humaine durable autour de la Lune, seront si petits que les astronautes ne pourront pas se tenir debout à l’intérieur, selon un architecte. La structure sera également très bruyante.

Autour de la Lune dans une boîte de conserve

La NASA prévoit de renvoyer des humains sur la Lune au cours de la décennie dans le cadre de son programme Artemis. À plus long terme, le pays vise une présence permanente. À cette fin, l’agence et ses partenaire développent un projet de station orbitale nommé Lunar Orbital Platform-Gateway. Essentiellement, les équipages pourront y séjourner et y mener des expériences entre deux missions sur la surface lunaire.

Pour opérer, cette station Gateway évoluera sur une orbite de halo quasi rectiligne. Pour rappel, ces orbites sont influencées par la gravité de deux corps (en l’occurence ici, la Terre et la Lune). L’influence de ces deux objets contribue à rendre l’orbite plus stable, ce qui minimise la quantité de propulseur nécessaire pour se maintenir en place.

La NASA et ses partenaires prévoient de commencer la construction de la station Gateway au cours de ces deux prochaines années. Une fois terminé, vers la fin de la décennie, le laboratoire fera environ un sixième de la taille de la Station spatiale internationale (ISS) et proposera deux petits modules d’habitation.

Ces surface obligeront les astronautes à renoncer à leur espace personnel. « Le module International, construit en Europe, aura un espace habitable d’environ 8m3, et vous devrez le partager avec trois autres« , résumait ainsi en septembre dernier René Waclavicek, architecte spatial et chercheur en conception chez LIQUIFER Space Systems, basé en Autriche.

Le second avant-poste d’habitation et de logistique, HALO, développé par Northrop Grumman, ne sera pas plus grand.

station gateway
Les quartiers de l’équipage de la station lunaire Gateway seront si petits que les astronautes ne pourront pas se tenir debout. Crédits : ESA/NASA/ATG Medialab

1,5m3 d’intimité

Offrir aux astronautes des modules d’habitation plus volumineux est impossible, essentiellement pour des contraintes de masse. En effet, aucun lanceur actuel ne pourrait envoyer des composants similaires à ceux de l’ISS vers la Lune.

En outre, la majeure partie du module sera occupée par une technologie bruyante et vibrante, de quoi égratigner les nerfs de la plupart des simples mortels. Les astronautes vivront essentiellement dans une salle des machines. D’une manière ou d’une autre, les architectes ont tout de même réussi à intégrer environ 1,5 m3 d’espace privé pour chaque astronaute, à l’intérieur duquel ils pourront se protéger du bruit et avoir un peu d’intimité.

Pour l’heure, il est prévu que le module américain HALO soit lancé dès 2024. Le module international, dont il est ici question, sera lancé trois ans plus tard. En attendant, l’équipe travaille sur la révision critique de la conception, après quoi la fabrication des composants pourra commencer. Une maquette grandeur nature est également en construction pour tester l’interaction humaine avec l’environnement de l’habitat.

Brice Louvet

Rédigé par Brice Louvet

Brice est un journaliste passionné de sciences. Ses domaines favoris : l'espace et la paléontologie. Il collabore avec Sciencepost depuis près d'une décennie, partageant avec vous les nouvelles découvertes et les dossiers les plus intéressants.