in

La nouvelle fusée de Blue Origin pourrait bientôt voler pour la NASA

Crédits : Blue Origin

La future fusée New Glenn de Blue Origin rejoindra bientôt la flotte de lanceurs commerciaux de la NASA pour opérer des vols dès le milieu des années 2021. À terme, ce lanceur pourrait également envoyer des humains dans l’espace.

Blue Origin est une société américaine créée en 2000 par Jeff Bezos (Amazon). L’entreprise, concrètement, se présente aujourd’hui comme la principale concurrente de SpaceX. Et tout comme SpaceX, Blue Origin propose aussi ses services à la NASA, libérant dans l’espace des charges utiles grâce à son véhicule suborbital baptisé New Shepard.

Depuis plusieurs années Blue Origin développe également un autre véhicule : une fusée de 95 mètres de haut baptisée New Glenn, censée proposer une capacité de levage allant jusqu’à 14 tonnes en orbite géostationnaire et jusqu’à 50 tonnes en orbite terrestre basse. Ce lanceur est également conçu pour permettre un abaissement important des coûts de lancement. Dans cet esprit, Blue Origin prévoit de réutiliser les premiers étages de ces lanceurs, comme le fait SpaceX.

Pour l’heure, la société ambitionne de développer seulement deux modèles de ces premiers étages, mais chacun sera capable de voler jusqu’à 25 fois, selon Jeff Bezos. Le premier vol de cette fusée est prévu en 2021.

Un nouveau lanceur lourd pour la NASA

Ceci étant dit, une fois opérationnelle, cette fusée rejoindra la flotte de lanceurs commerciaux de la NASA, pour des vols prévus dès le milieu des années 2021, ont annoncé l’agence et la société cette semaine.

Ce contrat s’appuie sur le partenariat existant entre Blue Origin et la NASA et fera progresser la science et l’exploration au profit de la Terre“, a déclaré Jarrett Jones, vice-président senior de New Glenn. “Nous sommes fiers de figurer dans le catalogue des services de lancement de la NASA“.

Notez que cette entente n’oblige pas nécessairement la NASA à utiliser cette fusée New Glenn pour ses futurs lancements. En revanche, elle permettra à Blue Origin de pouvoir concourir pour les contrats à venir dans le cadre du NASA Launch Services II, qui court jusqu’en décembre 2027. Pour ces lancements, la fusée New Glenn sera en concurrence avec le lanceur Falcon Heavy de SpaceX et le Delta IV Heavy de United Launch Alliance.

new glenn blue origin
Illustration d’artiste du New Glenn. Crédits : Blue Origin

En plus des nouvelles opportunités orbitales et des vols fusées New Shepard existants, la NASA et Blue Origin pourraient également engager d’autres partenariats à l’avenir. La société a notamment développé un alunisseur (Blue Moon) visant à déposer jusqu’à 3,6 tonnes de charge utile à la surface de la Lune.

En outre, Blue Origin développe également une version “améliorée” de cet alunisseur dans le but de pouvoir déposer des humains sur place. Ce projet pourrait d’ailleurs être sélectionné par la NASA dans le cadre de son retour sur la Lune en 2024.