in

États-Unis : presque tous les aliments pour bébés contiennent des métaux lourds !

Crédits : Healthy Babies Bright Future

Une récente étude menée aux États-Unis révèle qu’une écrasante majorité des aliments pour bébés contiennent des métaux lourds. Parmi ces substances nous retrouvons le plomb, le mercure, l’arsenic ou encore le cadmium.

Les métaux lourds omniprésents

Healthy Babies Bright Future (HBBF) est une alliance d’organisations à but non lucratif, de scientifiques et de donateurs. Ensemble, ils mettent en place des programmes destinés à réduire de manière significative l’exposition des bébés à des produits néfastes au cours des 1 000 premiers jours de développement. Or, HBBF a publié une étude ce 31 octobre 2019 dont les résultats font frémir. Sur 168 aliments analysés, la plupart contenaient des métaux lourds !

Plus précisément, 95 % d’entre eux contenaient du plomb, 75 % du cadmium, 73 % de l’arsenic et 32 % du mercure ! Évoquons au passage le fait que les produits sélectionnés sont produits par des grandes marques, mais également par des petits producteurs américains. Par ailleurs, rappelons aussi que HBBF s’est appuyé sur une autre étude, publiée cette fois par la Food and Drug Administration (FDA) en août 2019.

Le pire : les aliments à base de riz

Il semble que les aliments à base de riz soient les plus nocifs pour les enfants. En effet, l’étude évoque la présence d’arsenic inorganique, c’est-à-dire la forme la plus toxique de l’arsenic. Par ailleurs, ces produits sont constamment contaminés par les différents métaux cités plus haut.

Crédits : Rudi Riet/Flickr

Le fait que les produits à base de riz soient les plus touchés n’est pas le fruit du hasard. En effet, cette céréale poussant directement dans l’eau absorbe de manière efficace l’arsenic présent naturellement sous forme inorganique. Il apparaît donc logique de retrouver de l’arsenic à petite dose dans notre alimentation quotidienne. Toutefois, les bébés ne sont pas armés comme les adultes pour éliminer efficacement cette substance.

Dans le cas où l’on cuisine directement le riz à la maison, mieux vaut privilégier le riz blanc. Bien que celui-ci soit plutôt pauvre en nutriments, l’arsenic y est néanmoins beaucoup moins présent. Les autres riz moins épurés n’ont pas cette chance : les couches externes du grain accueillent volontiers l’arsenic. Par ailleurs, autant varier les apports de bébé en céréales en lui servant des produits à base de blé, d’avoine, d’orge et pourquoi pas à base de quinoa.

Sources : CNNSlate

Articles liés :

Allaiter les bébés réduirait d’un quart les risques d’obésité infantile

Manger du fromage dès le plus jeune âge renforce le système immunitaire

Il y a 3 000 ans, des bébés buvaient déjà du lait animal dans des « biberons »