in

Allaiter les bébés réduirait d’un quart les risques d’obésité infantile

Crédits : Wikipédia

Une étude commandée par l’OMS a démontré que les risques d’obésité infantile étaient accrus chez les enfants nourris au lait en poudre. Les chercheurs estiment que les bébés allaités ont moins de risques, surtout si l’allaitement dure plus de six mois.

L’allaitement contre l’obésité

« L’obésité des enfants constitue l’un des plus grands défis pour la santé publique au 21e siècle », peut-on lire sur la page Surpoids et obésité de l’enfant de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

L’OMS a récemment commandé une étude portant sur la possibilité de réduction des risques d’obésité infantile grâce à l’allaitement. Publiées dans la revue Obesity Facts, ces recherches menées par l’Institut national de santé Ricardo Jorge (Portugal) concernent 16 pays européens. Or, les résultats sont largement en faveur de l’allaitement, et établissent même un lien entre la durée de l’allaitement et son caractère protecteur contre l’obésité.

Les chercheurs estiment que les enfants n’ayant jamais été allaités ont 22 % de risques en plus de devenir obèses en grandissant. Quant aux enfants dont l’allaitement a duré moins de six mois, le risque en plus est de 12 %. Les comparaisons ont été faites avec des enfants dont l’allaitement s’est prolongé au-delà de six mois. Par ailleurs, il faut savoir que l’enquête a réuni des données concernant 30 000 enfants européens âgés de 6 à 9 ans.

L’allaitement serait efficace contre l’obésité, par rapport au lait en poudre.
Crédits : Public Domain Pictures

Le premier vaccin de bébé

Étant donné que les résultats énoncés plus haut sont une moyenne, il existe forcément des disparités entre les pays. En Italie par exemple, 21,2 % des enfants de 6 à 9 ans n’ayant jamais été allaités sont obèses. Or la moyenne de cette tranche d’âge pour ce pays se situe à 16,8 %. En France, cet écart est peu important, car cette tranche d’âge comporte 7 % d’enfants obèses, et ce peu importe le monde l’alimentation au commencement de la vie.

Dans son article publié le 30 avril 2019, le quotidien britannique The Guardian a interrogé Sue Ashmore – de l’initiative Baby Friendly menée par l’Unicef UK. Selon l’intéressée, le lait maternel est spécialement conçu pour les bébés et agit comme premier vaccin pour eux. Celui-ci protège des infections, mais affecte également la santé à long terme. Ainsi, le lait maternel serait le premier moyen de défense contre l’obésité chez l’enfant en bas âge. Enfin, l’experte estime que les gouvernements devraient encourager cette pratique.

Source

Articles liés :

Quand les seins s’auto-cannibalisent après l’allaitement

Les relations d’allaitement entre adultes existent bel et bien

Les arbres auraient développé un système s’apparentant à l’allaitement !

Yohan Demeure

Rédigé par Yohan Demeure

Licencié en géographie, j’aime intégrer dans mes recherches une dimension humaine. Passionné par l’Asie, les voyages, le cinéma et la musique, j’espère attirer votre attention sur des sujets intéressants.