in ,

Et si Mars et Vénus échangeaient leurs places ?

Crédits : Max Pixel

Mars et Vénus sont deux planètes ayant des profils très différents, tout comme leur position dans le système solaire. Il y a quelques mois, des chercheurs se sont demandé ce qu’il se passerait si Mars se retrouvait à la place de Venus, et vice-versa.

Une “expérience de pensée”

La troisième édition de la Comparative Climatology of Terrestrial Planets organisée par la NASA s’est déroulée à Houston (États-Unis) du 27 au 30 août 2018. Lors de cette conférence, des scientifiques se sont lancés dans une “expérience de pensée” très intéressante. Il s’agissait d’imaginer un échange de position dans le système solaire de deux de nos planètes voisines : Mars et Vénus.

Située à 108 millions de kilomètres du Soleil, Vénus est la deuxième planète la plus proche de l’astre après Mercure. La température moyenne à sa surface est tout bonnement infernale (+460 °C). Et si Vénus se retrouvait à la place de Mars, située quant à elle à 228 millions de kilomètres du Soleil ? Et quel devenir pour la planète rouge, connue pour son aridité et ses -63 °C en moyenne à sa surface ?

Crédits : Wikipédia

Que disent les chercheurs dans le cas de Mars ?

Évidemment, les scientifiques ont imaginé un échange de place de ces planètes avec leurs caractéristiques actuelles. Ainsi, l’atmosphère de Mars – érodée par le vent solaire depuis de nombreuses années – ne pourrait pas retenir la chaleur de notre étoile. La température grimperait à environ 32 °C la journée, mais les nuits resteraient très (trop) froides, ce à cause de son atmosphère très ténue. La planète rouge resterait alors très difficilement habitable, du fait des importantes variations de température.

Mars ne bénéficierait même pas d’un effet de serre conséquent pouvant la réchauffer davantage, bien que sa pression atmosphérique se trouverait doublée. En effet, celle-ci resterait toujours insignifiante (6 millibars actuellement) par rapport à celle de la Terre (1 bar). De plus, la pression dynamique du vent solaire étant plus forte, l’atmosphère fragile de Mars ne pourrait pas résister très longtemps, et si l’eau coulait à nouveau à sa surface, cette dernière devrait s’évaporer aussi vite.

Et pour Vénus ?

La planète Vénus fait à peu de chose près la même taille que la Terre. Mais celle-ci pourrait-elle vraiment devenir habitable en prenant la place de Mars ? Les chercheurs ont indiqué que Vénus pourrait bien se refroidir jusqu’à stagner à des températures tempérées – mais cela prendrait très longtemps. Il faut savoir que soumise à un effet de serre puissant, Vénus a une pression atmosphérique actuellement 90 fois supérieure à celle de la Terre !

À la place de Mars, Vénus verrait son atmosphère absorber davantage de rayonnements – à cause de sa composition – et son albédo (pouvoir réfléchissant) pourrait bien changer. Ainsi, pour réellement réchauffer Vénus, il faudrait l’éloigner davantage du Soleil. En définitive, aucune des deux planètes – avec leurs propriétés actuelles – ne deviendrait habitable en prenant la place de l’autre.

Sources : The Daily GalaxyFutura Sciences

Articles liés :

Mars : de l’oxygène dans l’eau pourrait permettre aux microbes de respirer

Mars pourrait avoir abrité une vie souterraine

Le temps extrême sur Vénus pourrait changer la durée de ses jours

Et si Mars et Vénus échangeaient leurs places ?
noté 3 - 1 vote[s]