in ,

Et si l’IA pouvait rendre la médecine plus humaine ?

Crédits : Piqsels

L’arrivée des robots et de l’intelligence artificielle (IA) en médecine laisse craindre une perte des valeurs humaines. Au contraire, certains pensent que les machines pourraient soulager les médecins et autres personnels afin de leur permettre d’accompagner davantage les patients.

L’IA en médecine peut faire peur

Entre les robots chirurgiens et les recherches en IA prédictives (cancer, crises cardiaques, diabète etc.), la médecine prend une voie que certains n’apprécient pas vraiment. Au même titre que les robots font généralement craindre une baisse des emplois, ceux-ci posent également question au sujet de la santé. Mais selon un article publié récemment par la MIT Technology review, l’IA pourrait finalement rendre la médecine plus humaine.

S’agit-il d’un paradoxe ? La publication élaborée en partenariat avec GE Healthcare est une synthèse de l’avis de 900 professionnels du secteur. Le fait est que la plupart de ces experts sont favorables au développement de ce genre de technologie en médecine.

docteur consultation
L’IA pourrait permettre de dégager du temps afin de soutenir davantage les patients.
Crédits : PxHere

Des médecins plus humains

Selon les résultats, environ 80 % des interrogés estiment que l’IA a déjà permis de réduire l’épuisement des personnels de santé. Il est principalement question de taches administratives, prenant habituellement environ 10 % du temps de travail des professionnels. Citons également le fait que 45 % d’entre eux ont noté un temps de consultation des patients plus long. Pour les sondés, l’intelligence artificielle permet de dégager du temps aux médecins afin qu’ils en passent davantage avec leurs patients. Il est vrai que les patients présents à l’hôpital ne voient pas souvent leur médecin, et lorsque celui-ci leur rend visite, il s’agit d’un temps très limité.

Pour certains, l’IA peux rendre la médecine plus efficace, comme cela peut être le cas dans d’autres domaines. Toutefois, d’autres ne sont pas du même avis et estiment qu’il ne faut pas aller trop vite. Il est par exemple question d’éviter l’apparition d’erreurs difficiles à détecter et pouvant exposer les patients à un danger. De plus, face à ce qui s’apparente à une course au progrès en matière d’IA, les autorités mondiales devraient tout de même se pencher sur une régulation quitte à ralentir ce développement pour plus de sécurité.

Source

Articles liés :

Vous laisseriez-vous masser par Emma, ce robot-masseur doté d’une intelligence artificielle ?

Un médecin crée une cabine de santé connectée pour les consultations à distance

Les étudiants en chirurgie apprendraient deux fois mieux avec la réalité virtuelle