in ,

Les étudiants en chirurgie apprendraient deux fois mieux avec la réalité virtuelle

La moitié des étudiants ont reçu une courte formation en VR avant l'opération Crédits : capture YouTube / Osso VR

Selon une étude menée avec une start-up spécialisée dans la réalité virtuelle, les étudiants en chirurgie verraient leurs capacités d’apprentissages doublées grâce à la VR. Comment cela est-il possible ?

Une opération du tibia

Comme l’explique un article publié par TechCrunch le 6 août 2019, une étude récente s’est intéressée aux possibilités offertes par la VR en chirurgie orthopédique. Celle-ci a été menée par l’Université de Californie à Los Angeles (UCLA) en partenariat avec la start-up Osso VR. Par ailleurs, ces recherches ont été présentées lors de la 83e rencontre annuelle de la Western Orthopaedic Association.

L’étude a été menée sur une vingtaine d’étudiants en première et deuxième année à l’école de médecine David Geffen (UCLA). L’opération qui leur a été demandée est la suivante : opérer une fracture du tibia avec pose d’un clou intramédullaire. Cette opération nécessite de pratiquer une incision et d’insérer un guide permettant de trouver le bon angle afin de fraiser l’os à l’aide d’une perceuse. Ensuite, il s’agit de préparer le clou avant de l’insérer, le maintenir en place puis recoudre la plaie. Après avoir effectué l’opération, les étudiants ont été remobilisés deux semaines plus tard afin de reproduire la même chose, cette fois sans instructions.

Crédits : capture YouTube / Osso VR

Des informations mieux retenues grâce à la VR

Les étudiants ont été divisés en deux groupes. Le premier a reçu une documentation papier expliquant l’utilisation de la perceuse étape par étape. Le second a été équipé d’un casque VR diffusant un module de formation élaboré par Osso VR. Les étudiants ont entre autres été notés sur le respect des étapes, leur dextérité et le temps de réalisation. Selon l’UCLA, la VR a donné de meilleurs résultats pratiquement partout. Par exemple, les opérations se sont déroulées 20 % plus rapidement en moyenne.

La VR n’a pas vocation à remplacer les méthodes traditionnelles, mais pourrait être considérée comme un complément. Osso VR a tout de même déclaré que sa solution était déjà utilisée par un millier d’hôpitaux dans 11 pays. Toutefois, l’étude est à prendre avec des pincettes car celle-ci ne rassemble qu’un faible échantillon d’individus. De plus, les recherches n’ont pas encore été validées par un comité de lecture et n’ont donc pas été entièrement publiées.

 

Articles liés :

Des mini-robots chirurgiens contrôlés via la réalité-virtuelle !

La chirurgie moléculaire, une révolution en médecine ?

Ce chirurgien avoue avoir gravé ses initiales sur le foie de ses patients

Yohan Demeure

Rédigé par Yohan Demeure

Licencié en géographie, j’aime intégrer dans mes recherches une dimension humaine. Passionné par l’Asie, les voyages, le cinéma et la musique, j’espère attirer votre attention sur des sujets intéressants.