in

Des chercheurs inventent une aiguille “intelligente”

Illustration de l'aiguille baptisée i2T2, utilisée ici pour administrer un médicament dans l'espace suprachoroïdien de l'œil. Crédits : Randal McKenzie

Une équipe de chercheurs a mis au point une aiguille “intelligente” capable d’administrer des médicaments de manière plus sûre. Certaines parties sensibles du corps humain pourraient être ciblées, telles que l’œil. Les détails de l’étude sont publiés dans la revue Nature Biomedical Engineering.

On utilise les aiguilles pour administrer des médicaments depuis très longtemps. Encore aujourd’hui, il reste parfois difficile d’administrer des médicaments dans certaines régions trop délicates. On pense notamment à l’espace suprachoroïdien, situé à l’arrière de l’œil. La manœuvre est en effet compliquée. Pour administrer en toute sécurité l’agent médicamenteux, l’aiguille doit percer la sclérotique – d’une épaisseur inférieure à un millimètre – puis s’arrêter suffisamment tôt pour ne pas pénétrer la rétine. La réussite de l’injection dépend alors bien souvent de l’opérateur (celui qui injecte). Pour faciliter le procédé, une équipe du Brigham and Women’s Hospital a mis au point une aiguille “intelligente”.

« Cibler des tissus spécifiques à l’aide d’une aiguille conventionnelle peut être difficile et nécessite souvent une personne hautement qualifiée, explique Jeff Karp, principal auteur de l’étude. Au cours du siècle dernier, les aiguilles elles-mêmes n’ont eu que peu d’innovations et nous y voyions une opportunité de développer des dispositifs de meilleure qualité et plus précis. Nous avons cherché à améliorer le ciblage des tissus tout en gardant la conception aussi simple que possible pour en faciliter l’utilisation ».

Une aiguille hautement sensible

L’aiguille est ici dotée d’un capteur sensible. Celui-ci lui permet de ressentir les changements de pression appliqués lorsque son extrémité traverse différents types de tissus biologiques. Après avoir été initialement “formé” à un organe hautement fragile tel que l’œil, ce capteur est ensuite capable de déterminer l’endroit exact où l’aiguille doit s’arrêter pour administrer le médicament. Et ne pas endommager la rétine au passage.

aiguille
Une aiguille à détection de résistance permettrait d’administrer des médicaments de manière plus sûre et efficace. Crédits : Pixabay

Les différents tests en laboratoire, effectués sur des tissus de modèles animaux, ont montré que ce nouveau dispositif distribuait avec précision le médicament dans les zones ciblées, et ce en toute sécurité. Autre avantage : ce nouveau procédé n’impliquerait aucune formation supplémentaire de la part de l’administrateur.

Notons que – mis à part les yeux – d’autres zones sensibles pourraient potentiellement être ciblées par ces nouvelles aiguilles. L’espace épidural, autour de la moelle épinière, par exemple, ou encore l’espace péritonéal de l’abdomen et le tissu sous-cutané, situé entre la peau et les muscles pourraient être concernés, notent les chercheurs.

Prochaine étape : démontrer la viabilité de cette nouvelle technologie dans des essais pré-cliniques. En cas de succès, des premiers tests pourraient alors être programmés chez l’Homme.

Source

Articles liés :

Vous avez peur des aiguilles ? Voici une nouvelle invention pour les prises de sang

Diabète : ils mettent au point une méthode révolutionnaire pour mesurer le taux de glycémie 

Ils mettent au point une technique pour injecter des médicaments directement dans l’œil