in

Les encres de tatouage peuvent contenir des substances cancérigènes alerte une étude

tatouage
Crédits : Pexels

Selon une étude européenne, les encres de tatouage contiennent des substances cancérigènes. Alors que plus d’un dixième des Européens sont tatoués, il n’existe encore aucune législation à l’échelle de l’Union.

Pas moins de 12 % des Européens sont tatoués, selon une étude menée par l’Agence européenne des produits chimiques (ECHA) récemment publiée. Le fait est que ces recherches montrent une présence de substances cancérigènes habituellement utilisées dans l’industrie du plastique ou du textile, ou encore dans la fabrication de peintures automobiles et d’encres pour imprimantes.

Rappelons tout de même qu’il n’existe aucune étude faisant un lien direct entre les encres de tatouage et le cancer. Cependant, après que des recherches aient été menées pour mettre en évidence le danger que représente l’utilisation d’aiguilles souillées pour pratiquer le tatouage, l’ECHA s’est intéressée aux composants contenus dans les encres elles-mêmes. Il s’agit tout de même de produits chimiques qui peuvent rester dans le corps tout le long de la vie.

« Les encres de tatouage et le maquillage permanent peuvent contenir des substances dangereuses qui provoquent ou sont soupçonnées de provoquer cancer, mutations génétiques, effets toxiques sur la reproduction, allergies ou autres effets préjudiciables chez les êtres humains et les animaux »,
peut-on lire dans le communiqué de l’ECHA.

Il faut savoir que si des pays tels que la Belgique et la France ont mis en place une législation impliquant des normes similaires pour les encres de tatouage et les produits cosmétiques, ce n’est pas le cas à l’échelle de l’Union européenne. L’ECHA propose une restriction sur plus de 4 000 substances suspectées de provoquer le cancer. Une proposition sur laquelle devrait statuer la Commission européenne d’ici la fin de cette année.

Les défenseurs du tatouage protestent contre ce genre de mesure, car il n’existe justement aucune étude prouvant un lien direct entre le tatouage et le cancer. Malgré tout, il est possible de considérer les mesures proposées par l’ECHA comme un moyen de prévention en attendant d’en savoir davantage.

Sources : France InfoHuffingtonPost

Articles liés :

Des chercheurs ont trouvé la raison de la persistance des tatouages

Lors d’un tatouage, des nanoparticules impures sont libérées dans l’organisme !

Égypte : d’incroyables tatouages découverts sur une femme momifiée depuis 3000 ans

Les encres de tatouage peuvent contenir des substances cancérigènes alerte une étude
Notez cette actu

Written by Yohan Demeure

Licencié en Géographie, j'aime intégrer dans mes recherches une dimension humaine. Passionné de cinéma, de musique et de voyages, j’espère attirer votre attention sur des sujets intéressants.



One Ping

  1. Pingback:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

bébé pleure

La tonalité de la voix d’un individu peut être déterminée avant que celui-ci puisse parler !

puy du fou parc attractions

Les corbeaux, ces nouveaux collecteurs de déchets dépolluent le parc du Puy du Fou