in

Covid-19 : un vaccin contre la tuberculose pourrait être efficace

Crédits : Grook Da Oger / Wikipédia

Presque centenaire, le vaccin BCG contre la tuberculose suscite aujourd’hui l’espoir concernant l’épidémie de Covid-19. Des chercheurs mènent actuellement un essai afin de vérifier son intérêt avant une éventuelle future application. Mais comment ce vaccin pourrait-il soigner les patients Covid-19 ?

Des cellules souches porteuses d’espoir

Avec environ 27 000 décès, la France est l’un des pays les plus touchés par la pandémie de Covid-19. Or, parmi les recherches de traitement nous retrouvons le BCG (Vaccin bilié de Calmette et Guérin). Découvert en 1921, ce dernier est un vaccin contre la tuberculose. Selon une étude publié dans la revue Cell Stem Cell le 7 mai 2020 et pilotée par Michael Sieweke du Centre d’immunologie de Marseille-Luminy (CIML), le vaccin BCG pourrait être utile contre le Covid-19.

Celui-ci régule la réaction inflammatoire et active les cellules souches sanguines produisant les cellules immunitaires ainsi que d’autres cellules sanguines de l’organisme. Il est ici question de cellules souches hématopoïétiques (CSH), jouant un rôle important lors d’une infection. Par ailleurs, celles-ci se tiendraient prêtes en cas de nouvelle infection !

covid coronavirus
Crédits : NIAID

Attention à l’inflammation

Il faut savoir que les CSH se trouvent dans la moelle osseuse et servent à fabriquer tout ce qui compose le sang, dont les cellules immunitaires. Or, jusqu’à aujourd’hui, on pensait que ces cellules étaient incapables de réagir à des stimuli externes comme les infections. Mais les meneurs de l’étude ont découvert qu’en cas d’infection, les CSH déclenchent une augmentation de la production de cellules immunitaires. Et en cas de seconde infection, la production devient plus rapide et plus importante que lors de la première.

Non seulement les CSH génèrent un boost du système immunitaire, mais ces dernières gardent également en mémoire des traces de la première infection. Par “mémoire”, il faut comprendre modifications épigénétiques ou encore marquage de l’ADN. De plus, les chercheurs ont observé une assez faible réponse aux signaux inflammatoires.

Il s’agit là d’un élément très intéressant dans la mesure où l’organisme infecté par le Covid-19 doit faire un choix assez dangereux. Le système immunitaire doit en effet combattre le virus, mais cette guerre engendre une réaction inflammatoire importante qui n’est pas sans risques.

Cette compréhension des CSH pourrait donc déboucher sur un traitement contre le Covid-19 et d’autres maladies. En attendant, les scientifiques mènent actuellement un essai afin de déterminer si la vaccination BCG peut stimuler la réaction des CSH sans causer d’importante réaction inflammatoire.