in ,

Covid-19 : dépassé par la crise, le créateur de Black Mirror ne veut pas travailler sur de nouveaux épisodes

Crédits : capture YouTube / The Straits Times

Il y a quelques mois, un épisode de la série futuriste et dystopique Black Mirror montrait des robots traquant des humains. Depuis peu, des robots à quatre pattes ont été déployés à Singapour pour faire respecter la distanciation sociale. Dépassé, le créateur de la série a récemment avoué ne pas avoir goût à travailler sur de nouveaux épisodes.

Pas de saison 6 de Black Mirror

Comme l’explique Allociné le 7 mai 2020, Charlie Brooker créateur de la série Black Mirror n’envisage pas (encore) une saison 6. L’intéressé estime que la série d’anticipation est rattrapée par l’actualité et que le monde est trop sombre en ce moment. Le postulat est qu’en pleine épidémie de Covid-19 – qui pourrait durer plus longtemps que prévu – l’apparition d’une nouvelle saison de Black Mirror pourrait être assez mal vécue par le public. Particulièrement anxiogène et révélatrice de notre futur, cette série n’est certainement pas ce dont le monde à besoin actuellement. En tout cas, Charlie Brooker explique être occupé à autre chose, notamment à écrire des scénarios pour se faire rire, retrouver son sens de l’humour.

Il y a quelques mois, un épisode de la série montrait des robots à quatre pattes traquant des humains. Or depuis peu, un robot à quatre pattes a été mobilisé à Singapour, ce qui a donné lieu à certaines publications sur les réseaux sociaux.

publication facebook black mirror spot
Crédits : Léonie Hébert / Facebook

Un robot-chien déployé à Singapour

Le quotidien singapourien The Straits Times a confirmé dans un article du 8 mai 2020 l’utilisation d’un robot à quatre pattes dans le cadre d’un programme-pilote. Il s’agit du célèbre robot-chien Spot de Boston Dynamics qui rappelons le, a été embauché sur une plateforme pétrolière en Norvège en février 2020.

Le robot Spot patrouille actuellement dans le parc de Bishan-Ang Mo Kio à Singapour. Sa mission est très simple : diffuser un message pré-enregistré à destination des visiteurs afin de faire respecter la distanciation sociale. Cette nouvelle peut faire froid dans le dos, malgré la nature de l’objectif de cet essai et l’utilisation d’une voix féminine.

Cette pandémie de Covid-19 aura donc vu pour la première fois le déploiement de robots afin de faire respecter la loi. Dans le même registre, certaines polices notamment en Espagne et en France ont utilisé des drones. Toutefois, chacun s’accordera pour dire que l’effet n’est évidemment pas le même.

Yohan Demeure

Rédigé par Yohan Demeure

Licencié en géographie, j’aime intégrer dans mes recherches une dimension humaine. Passionné par l’Asie, les voyages, le cinéma et la musique, j’espère attirer votre attention sur des sujets intéressants.