in

Coronavirus : plus de 1000 morts, 160 cas au Japon, une “menace grave” pour Londres, le point sur l’épidémie

Avec plus de 43 000 cas confirmés pour un millier de décès, l’épidémie de coronavirus est loin d’être terminée. L’affaire du paquebot de Yokohama prend un nouveau tournant. À Londres, la confirmation de nouveaux cas a poussé les autorités à parler de “menace grave et imminente pour la santé publique”.

Le dernier bilan en date

Selon le South China Morning Post ce 11 février 2020, le dernier bilan de l’épidémie de coronavirus est de 43 098 cas confirmés pour 1 018 décès. Le nombre de personnes tirées d’affaire augmente également puisque 3 244 personnes sont guéries. Depuis quelques jours, une certaine stabilité dans la progression de l’épidémie se fait sentir. Toutefois, le directeur de l’Organisation de la Santé (OMS) a prévenu qu’il était encore trop tôt pour prédire son déclin.

Ailleurs dans le monde, le Japon s’inquiète de plus en plus. Si le nombre de personnes infectées dépassait à peine la vingtaine il y a une semaine, l’affaire du paquebot de Yokohama est depuis passé par là. Le nombre de cas de passagers infectés par le coronavirus est passé de 86 à 135 ce 10 février ! Au total, le pays compte désormais 161 cas. L’autre pays ayant rapporté un nombre non négligeable de cas est Singapour (45).

femme avec masque
Crédits :imtmphoto / iStock

Une menace grave et imminente pour Londres

Selon La Presse ce 10 février, le Royaume-Uni a doublé son nombre de cas, passant de 4 à 8. Le Ministère de la Santé britannique a affirmé que “l’incidence ou la transmission du nouveau coronavirus constitue une menace grave et imminente pour la santé publique”. De plus, il est question de nouvelles mesures destinées à “retarder ou empêcher de nouvelles transmissions du virus”.

Désormais, les autorités peuvent isoler une personne contre son gré dans le cas où celle-ci constituerait une menace pour la santé publique. Il semble qu’outre le fait du nombre de cas supplémentaires, cette mesure semble avoir été prise pour une autre raison. En effet, un Britannique récemment rapatrié de Chine avait menacé de s’enfuir de l’isolement.

Enfin, un article publié par Le Temps a indiqué que les ministres européens de la Santé ont prévu de se réunir à Bruxelles ce 13 février. L’objectif ? Discuter en présence d’un représentant de l’OMS de mesures contre la propagation du nouveau coronavirus dans l’Union Européenne.

Source

Articles liés :

Coronavirus : la Chine avait été alertée par ses scientifiques il y a un an !

Des chercheurs ont tenté de déterminer la date du pic de l’épidémie de coronavirus

Coronavirus : élan de stigmatisation en France comme à Wuhan !