in

Comment ce vol du Starship contribuera à rendre l’humanité multiplanétaire

staship spacex lune
Crédits : SpaceX

Une nouvelle mission touristique autour de la Lune impliquant le Starship de SpaceX pourrait aider l’humanité à étendre son empreinte bien au-delà de la Terre, selon les représentants de la société. Mais dans quelle mesure précisément ?

Rendre l’humanité multiplanétaire

Dennis Tito, devenu en 2001 le premier touriste spatial financé par des fonds privés à se rendre vers la Station spatiale internationale, vient de réserver des places pour sa femme et lui sur le second vol circumlunaire de SpaceX à bord du lanceur Starship. Dix autres passagers encore à inscrire seront également de la partie pour une mission d’une semaine qui les amènera près de la surface lunaire.

Rappelons que chacune des deux autres missions Starship avec équipage privé prévu par SpaceX a été entièrement rachetée par des milliardaires. En effet, le fondateur de Shift4 Payments, Jared Isaacman, finance le premier vol humain de Starship dans le cadre de son programme Polaris, tandis que le directeur japonais du commerce électronique Yusaku Maezawa s’est offert une mission en 2018 qui l’emmènera avec une poignée d’autres personnes autour de la Lune.

Ce qui différencie cette nouvelle mission des deux autres, c’est que les Tito n’ont pas acheté la mission entière, mais simplement leurs places.

« L’objectif de SpaceX est de rendre l’humanité multiplanétaire« , rappelle Aarti Matthews, des programmes de fret et d’équipage de Starship chez SpaceX. « Une façon d’y parvenir est de réfléchir au moyen de rendre les vols spatiaux plus accessibles. Cette mission est une étape vraiment notable vers cela dans la mesure où, au lieu d’acheter une mission entière, vous pouvez désormais acheter un seul siège. C’est déjà une réduction de coût assez importante pour une personne individuelle« .

Le couple se dit également honoré de pouvoir aider à inaugurer une nouvelle ère des vols spatiaux. « Savoir que notre mission pourra contribuer au développement d’un programme d’espace lointain est passionnant« , a déclaré Dennis Tito. « Ce programme pourrait s’avérer être l’une des réalisations les plus importantes de six millions d’années d’histoire humaine« , a-t-il ajouté, faisant référence au Starship.

Les détails de cette mission sont encore flous. On ignore en effet le prix des sièges, tout comme la date de lancement ciblée.

starship
Illustration d’un Starship autour de la Lune. Crédits : SpaceX

Un vol orbital en novembre ?

Le dernier vol en date du Starship remonte au 5 mai 2021. À l’époque, le vaisseau avait réussi à s’envoler jusqu’à près de dix kilomètres d’altitude avant de retomber sur Terre sans exploser. Pour la suite, SpaceX aimerait tenter un premier vol en orbite. Selon Elon Musk, ce vol pourrait intervenir très rapidement, potentiellement en novembre. Du côté du Texas, un prototype (le S24) a d’ailleurs été récemment placé au-dessus de son booster Super Heavy, ce qui est de bon augure.

Selon le plan, le booster Super Heavy tentera un atterrissage contrôlé dans le golfe du Mexique, tandis que le Starship se posera au large d’Hawaï.