in

Un premier vol orbital pour le Starship en juillet ? Cette fois-ci, on y croit

starship super heavy
Le Starship coiffé sur son lanceur Super Heavy. Crédits : SpaceX

C’est une question qui tourne depuis plus d’un an : quand le vaisseau Starship de SpaceX pourra-t-il opérer son premier vol orbital ? Le calendrier dépendait de la Federal Aviation Administration (FAA), qui tardait à rendre son rapport environnemental du site de Starbase, dans le sud du Texas. Ce chapitre désormais clos, nous pouvons maintenant sérieusement envisager un premier test au-dessus de l’atmosphère au cours de ces prochaines semaines.

Le véhicule se compose d’un énorme booster appelé Super Heavy et d’un vaisseau spatial de cinquante mètres de haut nommé Starship. Une fois le second empilé sur le premier, vous obtenez alors la plus grande et la plus puissante fusée de l’histoire. SpaceX développe ce système de lancement entièrement réutilisable pour emmener des humains et des marchandises sur la Lune, Mars et pourquoi pas d’autres destinations à travers le Système solaire.

Depuis le développement de ce véhicule, la société n’a effectué qu’une poignée de vols d’essai à haute altitude depuis le sud du Texas, près du village de Boca Chica. Par ailleurs, tous impliquaient uniquement l’étage supérieur.

Un premier vol orbital pour bientôt

La prochaine étape est un premier vol d’essai orbital du système de transport complet qui, selon Elon Musk, le patron de SpaceX, pourrait avoir lieu incessamment sous peu, probablement en juillet. Lors de ce premier test grandeur nature, le booster Super Heavy tentera un atterrissage contrôlé dans le golfe du Mexique. Le Starship se posera quant à lui au large d’Hawaï.

Ce premier vol orbital impliquera le prototype S24. Ce dernier est récemment sorti de son hangar pour effectuer ses premiers tests clés. Selon toute vraisemblance, il devrait être coiffé au-dessus du Booster 7 qui est également en cours de développement dans les installations de Boca Chica. Par la suite, ainsi que l’explique Musk sur Twitter, d’autres vaisseaux pourraient également décoller régulièrement au cours des mois suivants.

spacex starship orbital
Illustration d’artiste du Starship se libérant de son booster en orbite. Crédits : SpaceX

En attendant, une grande partie du travail de préparation consistera à tester les nouveaux moteurs Raptor qui propulseront à la fois le Starship (six moteurs) et le Super Heavy (trente-trois moteurs). À titre de comparaison, la fusée Falcon 9 de SpaceX est propulsée par neuf moteurs Merlin (moins puissants) dans son premier étage et un dans son étage supérieur.

Notez que SpaceX doit encore obtenir une licence de lancement auprès de la Federal Aviation Administration (FAA). Si les conclusions de la dernière évaluation soulignent que les projets de la société pour les lancements orbitaux n’auront aucun impact significatif sur la région, l’agence exige tout de même que l’entreprise entreprenne plus de soixante-quinze actions pour minimiser son impact.