in

Cette société veut faire voler un hybride avion-hélicoptère

Crédits : capture YouTube / avion hybride Bell

Et si un jour, un appareil pouvait décoller et atterrir de manière verticale tout en disposant – une fois en vol – d’une vitesse comparable à celle d’un jet ? Une entreprise étasunienne pense détenir la solution, à savoir associer des rotors basculants et des pales repliables.

Un rêve toujours inaccessible

En matière d’hélicoptère, les innovations sont très rares. La dernière fois que nous évoquions ce genre d’appareils, ce fut il y a quelques semaines lorsque nous expliquions comment les autorités de Namibie transportaient les rhinocéros. En effet, déplacer ces animaux en lieu sûr afin de les sauver d’une extinction ne peut se faire qu’en hélicoptère, ce qui n’est évidemment pas sans danger pour eux.

Les hélicoptères servent aussi dans le domaine militaire et leur premier grand déploiement s’est produit lors de la guerre du Vietnam (1955-1975). Au début, leur intérêt pour se rendre dans des zones difficiles d’accès était évident mais finalement, leur incapacité à se poser dans la jungle les rendait assez peu efficients. De plus, il s’agit d’engins assez lourds et plutôt lents, si bien qu’il leur était impossible de couvrir de très larges distances.

Depuis plusieurs décennies, les armées du monde rêvent d’un hélicoptère qui pourrait décoller verticalement tout en ayant une vitesse de vol similaire à celle d’un jet. Comme l’explique The War Zone dans un article du 10 septembre 2021, la société étasunienne Bell Aircraft pense parvenir à concevoir un tel engin.

avion hybride Bell
Crédits : capture YouTube/ The War Zone

Trois prototypes différents

Depuis plusieurs années, les fabricants d’avions militaires tentent de mettre au point un appareil qui serait à la fois un Vertical take-off and landing (VTOL) et un avion très rapide dans les airs. Malheureusement, les rotors indispensables au décollage rendent impossible le fait d’atteindre de grandes vitesses une fois en vol. Pourtant, Bell Aircraft estime être très proche d’atteindre des performances acceptables. Il est d’ores et déjà question de prototypes associant deux technologies – des rotors basculants et des pales repliables – afin d’atteindre une vitesse de 400 nœuds, soit environ 740 km/h.

Dans la vidéo visible en fin d’article, Bell Aircraft explique son concept. Les rotors pivotent afin de s’aligner avec le corps de l’engin, alors que les pales se replient. Ainsi, la résistance à l’air est réduite. La société dit avoir mis au point trois appareils différents dont un modèle de taille réduite – un drone sans équipage. Ce dernier embarque deux moteurs déjà disponibles dans le commerce, l’un contrôlant le rotor et l’autre, le réacteur.

Les deux autres hybrides utiliseraient un seul moteur pour passer du rotor au réacteur. Par ailleurs, l’un de ces engins serait d’une taille similaire à celle de l’avion de transport militaire Lockheed C-130 Hercules, à savoir d’une envergure dépassant les 40 mètres. Bell Aircraft désire donc se lancer dans ce genre de projet qui devrait prendre de nombreuses années en termes de recherche et développement.