in

C’est officiel : TESS vient de commencer sa chasse aux exoplanètes

Crédits : NASA

C’est officiel : le satellite TESS, récemment mis en orbite par la NASA, vient de commencer sa chasse aux exoplanètes. Le télescope utilisera la méthode de transit pour détecter les planètes de masse terrestre en orbite autour d’étoiles lointaines, et ce au cours des deux prochaines années.

TESS n’a qu’un seul objectif : dénicher des milliers de planètes en orbite autour de nombreuses étoiles durant deux ans. Ses cibles seront également en moyenne 10 fois plus proches et 100 fois plus brillantes que celles dénichées par Kepler, bientôt en retraite en raison d’un manque de carburant. TESS utilisera ses instruments pour scruter environ 200 000 étoiles à moins de 300 années-lumière de notre Soleil. Le satellite permettra également l’imagerie d’exoplanètes orbitant dans les zones habitables des étoiles naines rouges, comme TRAPPIST-1 et Proxima Centauri.

Les quatre caméras CCD de 16,9 mégapixels de l’engin spatial surveilleront chacune une zone du ciel de la taille d’une constellation moyenne, note la NASA. TESS surveillera chaque région pendant 27 jours, puis passera à la suivante, cartographiant finalement 85 % du ciel, soit 350 fois plus que Kepler. Les premières données arriveront en août, puis tous les 13,5 jours suivants (à chaque orbite).

TESS aura pour objectif de cataloguer les étoiles proches dont la lumière diminue périodiquement, signalant la présence d’une planète en orbite. Ces étoiles seront candidates à des observations de suivi par d’autres télescopes, qui pourront déterminer leurs masses et autres propriétés, tout comme les compositions de leurs atmosphères. Pour ce faire, on compte sur le très attendu télescope spatial James Webb, dont le lancement est prévu en 2021.

Le satellite observera les étoiles allant du type A au type K (comme notre Soleil), et celles de type M de plus faible masse (Naine rouge). En se penchant sur ces données et sur le nombre de planètes que chacune d’elles est susceptible d’avoir – et la probabilité que TESS les repère -, une équipe d’astronomes estimait il y a quelques mois qu’il y a 90 % de chances que TESS détecte entre 4400 et 4700 nouvelles exoplanètes au cours de sa mission de deux ans.

Source

Articles liés : 

Kepler-186f, cette exoplanète qui ressemble de plus en plus à la Terre

Il ne reste au télescope spatial Kepler que quelques mois de carburant

La Nasa nous présente la planète la plus similaire à la Terre : Kepler 452-b