in

Ce test basé sur l’IA dépiste le SARS-CoV-2 en cinq minutes !

Crédits : NIH Image Gallery / Flickr

Des chercheurs britanniques disent avoir mis au point un test de dépistage très rapide. Ce test utilise l’intelligence artificielle afin de détecter le coronavirus. Au vu des résultats encourageants, l’équipe désire commercialiser cette méthode de dépistage dès l’année prochaine.

Un test boosté à l’IA

Tester la population est une des actions utiles pour la lutte contre le coronavirus SARS-CoV-2. Récemment, la société chinoise Coyote a déclaré avoir mis au point une machine de test PCR fournissant un résultat en une demi-heure seulement. Cette machine baptisée Flash 20 peut également traiter quatre échantillons de manière simultanée. La société à l’origine de ce projet avait alors affirmé que ce test Covid-19 était le plus rapide du monde (voir ci-après).

covid 19 machine flash 20 - 1
Crédits : Coyote

Dans une étude prépubliée sur la plateforme MedRxiv le 17 octobre 2020, le département de physique de l’Université d’Oxford (Royaume-Uni) déclare quant à lui avoir mis au point un test de dépistage dont le résultat arrive après seulement cinq minutes. D’une grande précision, ce test utilise un système d’apprentissage automatique. Avec un temps aussi court, les chercheurs estiment que le dispositif pourrait être utile pour dépister rapidement des personnes dans des lieux accueillant du public. Il peut s’agir des entreprises, des aéroports ou encore des salles de concert.

“Notre méthode détecte rapidement les particules virales intactes; ce qui signifie que le test est simple, extrêmement rapide et rentable” a déclaré Achillefs Kapanidis, un des participants à l’étude.

Un taux de réussite de 98 %

La méthode en question commence par un prélèvement au niveau de la gorge du patient. Ensuite, l’échantillon fait l’objet d’une analyse au microscope. Il s’agit de repérer les marqueurs d’infection au SARS-CoV-2. Un logiciel reposant sur un système d’apprentissage automatique a pour mission d’analyser l’échantillon. Ce même logiciel est précis et rapide, car il intègre le fait que chaque virus a une taille et une forme différentes.

Un test PCR classique nécessite d’amplifier les molécules d’ARN dans les échantillons afin de les isoler des autres composants. Or, ce n’est pas le cas du nouveau test et ceci explique donc sa rapidité. Selon les chercheurs, ce dernier a un taux de réussite de 98 %. Toutefois, cette donnée est à relativiser dans la mesure où les manipulations ont été réalisées dans les conditions d’un laboratoire de recherche.

Par ailleurs, l’étude a seulement fait l’objet d’une prépublication. Il faudra donc patienter avant que le comité d’une revue scientifique l’approuve. Ainsi, le fait que les scientifiques promettent une commercialisation du test dès 2021 est à prendre avec des pincettes. Par ailleurs, les chercheurs disent travailler actuellement à la transformation du test en un dispositif entièrement intégré. Celui-ci devrait être déployé telle une plateforme de diagnostic en temps réel.