in

Où en est la capsule Starliner qui doit emmener des astronautes vers l’ISS ?

Crédits : Wikipedia

La capsule Starliner de Boeing vient de clôturer avec succès ses derniers tests de chute de parachutes. La société envisage désormais un nouveau vol d’essai vers l’ISS dès l’année prochaine.

Petit rappel du contexte. La NASA s’est engagée en 2014 avec deux prestataires privés, SpaceX et Boeing, pour opérer des vols commerciaux vers la station spatiale internationale (ISS). Il s’agira pour ces deux sociétés de transporter tour à tour du fret (matériel) et des astronautes vers le laboratoire en orbite.

De son côté, SpaceX s’est attelé à développer la capsule Crew Dragon que tout le monde connaît désormais. Ce vaisseau est en effet déjà actif depuis plusieurs mois et a déjà transporté par deux fois des astronautes vers l’ISS (en mai et novembre). À titre d’information, deux de ces capsules sont actuellement arrimées à la station, ce qui constitue une première. De son côté, Boeing a développé une autre capsule nommée Starliner, mais tout ne s’est pas passé comme prévu.

Un premier vol d’essai raté

Il y a environ un an, Boeing a en effet effectué un premier test sans équipage de son vaisseau. Au cours de cette manœuvre, Starliner devait donc réussir à rejoindre l’ISS. Malheureusement, le vaisseau a connu un problème de logiciel dès son entrée dans l’espace, entraînant ce que la NASA appelle une off-nominal insertion. Autrement dit, la capsule s’est placée sur la mauvaise orbite, ce qui l’a amenée à brûler un excédent de carburant. De ce fait, elle n’a finalement pas pu rejoindre la station.

Un peu plus tard, Boeing et la NASA ont également relevé des problèmes au niveau des communications entre les opérateurs au sol et la capsule, puis un autre souci de logiciel qui aurait pu entraîner une collision entre le lanceur et le vaisseau au moment de leur séparation dans la haute atmosphère.

Enfin, en mars dernier, un rapport examinant les raisons de cet échec a détaillé une liste de 80 correctifs à apporter. Et depuis, Boeing travaille dessus.

starliner
Une capsule Starliner photographiée le 22 décembre 2019 après son atterrissage à White Sands, Nouveau-Mexique.  Crédits : Bill Ingalls / NASA

Des tests de parachutes réussis

Plus récemment, la société a fait un nouveau pas en réussissant les tests finaux de ses parachutes. L’exercice a permis de collecter des données précieuses qui permettront normalement un deuxième vol d’essai orbital puis des voyages habités vers la Station spatiale internationale (ISS) dès le mois de mars prochains.

Ce système d’atterrissage se compose d’une paire de petits parachutes visant à accompagner le bouclier thermique du Starliner alors qu’il plonge vers la Terre. Deux parachutes stabilisateurs sont ensuite déployés pour ralentir et stabiliser le vaisseau, avant que trois autres parachutes principaux ne suivent pour ralentir sa chute avant de toucher le sol.

Six tests de ce genre se sont récemment déroulés dans le désert du Nouveau-Mexique. Le test final, visible ci-dessous, consistait à lâcher la capsule depuis une altitude de 10 700 mètres.