in

Que sont les « avions d’attaque électronique » déployés par les États-Unis en Europe

Crédits : rancho_runner

Les États-Unis ont déployé six Boeing EA-18G Growler, des avions « d’attaque électronique », au nord de l’Europe dans le but de renforcer leur présence militaire dans la région. Ces appareils sont conçus pour surmonter les défenses aériennes ennemies en paralysant les systèmes radars.

Les Boeing EA-18G Growler sont des avions de guerre électronique américains dérivés des F/A-18F Super Hornet. À la place du canon interne de 20 mm prévu sur le célèbre avion de chasse, ces appareils proposent du matériel de guerre électronique. Ils disposent également de neuf stations d’armes externes pouvant être équipées de missiles ou de nacelles avec un équipement de brouillage électronique supplémentaire.

Selon John Kirby, porte-parole du Pentagone, six de ces avions sont arrivés ce mardi 29 mars à la base aérienne de Spangdahlem, en Allemagne, avec 240 membres d’équipage et responsables de la maintenance. Ces appareils sont généralement basés à la Naval Air Station Whidbey Island, une base aéronavale de l’US Navy située dans le comté d’Island.

Les Growlers s’ajoutent à la force militaire américaine déployée en Allemagne, en Pologne et en Hongrie depuis février.

Comment ces avions fonctionnent-ils ?

Les radars de défense aérienne émettent des impulsions radio capables de se refléter sur les avions ennemis. Ces informations radar peuvent ensuite être utilisées pour lancer avec précision des missiles sol-air sur plusieurs centaines de kilomètres de distance. Concrètement, les systèmes de guerre électronique des Growlers sont conçus pour brouiller ces radars de défense aérienne ennemis en submergeant les fréquences radio qu’ils utilisent avec du bruit ou de fausses informations.

Ces avions sont capables de brouiller plusieurs types de systèmes radars de défense aérienne et de surmonter les différents types de contre-mesures pouvant être utilisées pour empêcher les radars de défense aérienne d’être bloqués lors d’attaques électroniques. Naturellement, les détails de la façon exacte dont tout cela fonctionne sont des secrets bien gardés.

En plus du brouillage, les systèmes de guerre électronique des avions EA-18G sont également capables d’identifier et de localiser les radars de défense aérienne ennemis, puis de transmettre automatiquement ces informations aux combattants alliés.

Enfin, ces jets sont également équipés de missiles anti-radar capables de se diriger vers les transmissions radar des défenses aériennes ennemies pour les détruire. Ils sont également équipés de missiles air-air à moyenne portée pour la défense contre les avions de combat ennemis.

avion EA-18G Growler
Un EA-18G Growler en vol. Crédits : U.S. Navy

Pas de mission pour le moment

D’après le porte-parole, ces jets ont été déployés « dans le cadre des efforts américains visant à renforcer les capacités de dissuasion et de défense de l’OTAN le long du flanc oriental« , peut-on lire dans un communiqué. Pour l’heure, il n’est donc pas prévu d’opérer la moindre mission de brouillage spécifique contre les forces russes en Ukraine.

John Kirby souligne également qu’il appartiendrait au Commandement européen des États-Unis de savoir si les EA-18G Growlers nouvellement déployés effectueront ou non des missions de présence dans les régions frontalières des pays de l’OTAN, comme la Pologne et la Lituanie, ainsi que le font les avions F-35 américains déployés en mer Baltique depuis février.