in

Aucune autre image du Soleil n’a été prise à une distance aussi proche

Crédits : ESA

Lancée le 10 février 2020, la sonde Solar Orbiter vient d’achever sa phase de mise en service, effectuant une première approche du Soleil. Les chercheurs en ont alors profité pour prendre plusieurs photos de notre étoile.

Si le Soleil est une étoile relativement calme, nous le savons aussi parfois sujet à quelques “colères” capables d’affecter nos systèmes de télécommunications. Plus nous en saurons sur cette météo solaire, et plus nous serons en mesure de mettre en place des moyens de s’en défendre. Pour ce faire, l’ESA lançait le 10 février dernier une émissaire : la sonde Solar Orbiter, propulsée en orbite par une fusée Atlas V 411, de la NASA.

Solar Orbiter est sur le point de répondre à certaines des plus grandes questions scientifiques concernant notre étoile. Ses données nous aideront à mieux protéger notre planète des défis mondiaux de la météorologie spatiale” avait alors déclaré Günther Hasinger, directeur scientifique de l’ESA.

Au cours de son voyage, la sonde a profité de l’attraction gravitationnelle de la Terre et de Vénus pour se rapprocher peu à peu du Soleil. À terme, elle suivra une orbite elliptique la ramenant à environ 42 millions de kilomètres de distance. À titre de comparaison, c’est à peu près au même niveau que la planète Mercure.

En attendant, la sonde vient d’achever sa phase de mise en service, au cours de laquelle elle a effectué sa première approche du Soleil, se rapprochant à environ 77 millions de kilomètres de sa surface. Soit à environ la moitié de la distance qui sépare la Terre de notre étoile.

De premières photos époustouflantes

Au cours de cet événement, les équipes européennes et américaines ont pu tester la dizaine d’instruments à bord pour la première fois.

Les chercheurs en ont également profité pour capturer quelques photos. Ces dernières viennent d’être partagées lors d’une conférence de presse tenue ce jeudi en ligne. En voici quelques-unes. Aucune autre image du Soleil n’a été prise à une distance aussi proche. 

soleil
L’Imageur Ultraviolet Extrême (EUI) de la sonde a pris ces images le 30 mai 2020. Elles montrent l’apparence du Soleil à une longueur d’onde de 17 nanomètres, qui se trouve dans la région ultraviolette extrême du spectre électromagnétique. Crédits : ESA
soleil
Sur cette image, prise le 30 mai dernier, le cercle dans le coin inférieur gauche indique la taille de la Terre à l’échelle. La flèche pointe vers une “fusée éclairante”, l’une des caractéristiques omniprésentes de la surface du Soleil. Crédits : ESA
soleil
Une image rapprochée prise avec l’imageur polarimétrique et héliosismique (PHI), le 28 mai dernier. La zone mesure environ 200 000 km x 200 000 km et est centrée au milieu du soleil. L’image nous présente le modèle de granulation qui résulte du mouvement du plasma chaud sous la surface visible de notre étoile. Crédits : ESA

Ces photos dépassent nos attentes, a déclaré Daniel Müller, de l’ESA, au cours de la conférence de presse. Nous pouvons déjà voir des indices de phénomènes très intéressants que nous n’avons pas pu observer en détail auparavant”.

Il a également souligné que que les 10 instruments à bord de la sonde “fonctionnent à merveille”, fournissant ensemble une vue holistique du Soleil et du vent solaire. “Cela nous donne confiance que Solar Orbiter nous aidera à répondre à de profondes questions ouvertes sur notre étoile“.