in

L’astéroïde Apophis pourrait encore frapper la Terre en 2068 (mais il y a peu de chances)

Représentation d'artiste d'un objet proche de la terre. Crédits : NASA / JPL-Caltech

La liste des objets représentant une potentielle menace pour la Terre est assez courte, mais l’astéroïde Apophis en fait partie. Les récentes analyses de suivi laissent en effet à penser que l’objet pourrait encore percuter la Terre dans 48 ans. Mais ce serait vraiment « pas de bol ».

Le 13 avril 2029, nous savons qu’un astéroïde de 340 mètres de large « frôlera » la Terre de manière inoffensive, se plaçant à une distance d’environ 31 000 km. Sur le plan astronomique, c’est tout de même très proche. À titre de comparaison, la Lune évolue à environ 384 000 km de notre planète. Cet astéroïde, c’est Apophis (Dieu du chaos).

Un tel « flirt » cosmique est très rare. Naturellement, les chercheurs comptent bien en profiter. « L’approche d’Apophis en 2029 sera une incroyable opportunité pour la science« , a récemment déclaré Marina Brozovi, du Jet Propulsion Laboratory (JPL) de la NASA à Pasadena, en Californie. « Nous observerons l’astéroïde avec des télescopes optiques et des radars. Grâce à ces observations, nous pourrons peut-être voir des détails de la surface de quelques mètres à peine« .

Côté trajectoire, notez que le jour de l’approche, l’astéroïde sera visible à l’oeil nu depuis l’Australie dans la matinée. Il traversera ensuite l’océan Indien pour ensuite passer au-dessus de l’Afrique. Il traversera ensuite l’Atlantique en une heure avant d’atteindre la côte ouest des États-Unis. Ceci dit, ce n’est pas ce rendez-vous qui nous intéresse aujourd’hui.

De récentes observations faites plus tôt cette année par le télescope Subaru (Hawaï) ont en effet permis aux astronomes de mieux appréhender la façon dont l’effet Yarkovsky influence la trajectoire orbitale de l’objet afin d’estimer son potentiel de dangerosité non pas pour 2029, mais pour l’année 2068, lorsque l’objet repassera vers la Terre.

asteroide Apophis
Trajectoire de l’astéroïde (99942) Apophis et son passage près de la Terre le 13 avril 2029
Crédits : Marco Polo / Wikipedia

« Les chances sont minces, mais elles sont au-dessus de zéro« 

Qu’est-ce que l’effet Yarkovsky ? Lors d’une révolution autour du Soleil, l’un des côtés d’un astéroïde reçoit plus de lumière (photons) que l’autre. Il se produit ensuite la même chose avec l’autre côté, puisque le corps est en rotation. On observe alors des différences de température à la surface du corps, tandis que chaque « versant » réceptionne tout à tour des photons. Cela provoque alors une modification du mouvement de l’objet. Ces changements sont très faibles, certes, mais ils s’accumulent sur des millions d’années. C’est pourquoi, lorsque l’un de ces objets semble titiller la Terre, cet effet doit être considéré.

« Sans prendre en compte la dérive de Yarkovsky, Apophis est toujours un objet menaçant, mais pas en 2068« , résume Dave Tholen, chercheur de l’Institut d’astronomie de l’Université d’Hawaï. « Avec l’effet Yarkovsky pris en compte, le scénario de l’impact 2068 est en revanche toujours en jeu. Les chances sont minces, mais elles sont au-dessus de zéro« .

Concrètement, en réanalysant ces données, les chercheurs ont calculé que, à ce jour, les chances que cet astéroïde frappe la Terre le 13 avril 2068 sont de 1 sur 530 000. Ces estimations seront régulièrement mises à jour à mesure que nous observerons le comportement de l’objet. Et pour cause, une collision avec la Terre aussi improbable soit-elle pourrait faire d’importants dégâts, libérant l’équivalent de 1 151 mégatonnes de TNT.

Pour information, Apophis se place actuellement en troisième position sur la table des risques Sentry de la NASA. Les deux objets géocroiseurs qui le devancent sont l’astéroïde 29075 (1950 DA) et l’astéroïde Bennu (qui vient de recevoir de la visite). Le premier a 1 chance sur 8 300 (0,012%) de toucher la Terre en 2880, tandis que Bennu a 1 chance sur 2700 (0,037%) de nous percuter entre les années 2175 et 2199.