in

Après l’ouragan Laura, des nuées de moustiques s’abattent sur le sud des États-Unis et tuent de grands animaux

Crédits : LSU AgCenter

Après le récent ouragan Laura ayant fait près d’une quinzaine de décès dans le sud des États-Unis, le nombre de moustiques a explosé. Il y en a tellement que des nuées se sont créées, causant la mort de nombreux animaux. Cette situation touche de plein fouet les éleveurs de la région, alors que l’ouragan avait déjà fait de nombreux dégâts.

Une véritable hécatombe

L’ouragan Laura a touché la côte à la frontière entre le Texas et la Louisiane (États-Unis) le 28 août 2020. Celui-ci était passé en catégorie 4 avant d’impacter la zone, causant quatorze décès. Il s’agit de l’un des ouragans les plus puissants ayant impacté le sud du pays depuis plus d’un siècle. Or, comme l’explique un article publié par le Huffington Post US le 11 septembre 2020, la quantité de moustiques a fortement augmenté dans la région. En Louisiane surtout, des nuées d’insectes ravageurs tuent les animaux. Les locaux ont retrouvé de nombreux chevaux, vaches et autres cerfs morts, entièrement couverts de piqûres de moustiques.

Craig Fontenot est vétérinaire spécialisé dans les grands animaux vivant dans la région. Interrogé à l’occasion, ce dernier a estimé à environ 400 le nombre de bovins décimés. De nombreux éleveurs déplorent la situation. Un d’entre eux a indiqué avoir perdu une vingtaine de vaches et un autre une trentaine de cerfs.

Les moustiques peuvent tuer de grands animaux

Afin de tuer ce genre d’animaux, les moustiques ont formé de véritables nuées. Ensemble, ils piquent l’animal sans interruption jusqu’à que celui-ci se vide de son sang. Complément épuisé dans sa lutte pour échapper aux insectes, l’animal abandonne et finit par s’allonger au sol avant de succomber. Citons également les bêtes survivant aux attaques. Ces dernières ont en effet de nombreuses séquelles. Un des éleveurs a par exemple indiqué qu’une de ses vaches en gestation a perdu ses petits en raison des attaques.

Déjà très touchés par l’ouragan, les éleveurs de la région doivent donc également faire face au fléau que représentent les moustiques. Ces insectes ont certainement proliféré en raison du niveau d’humidité, ce qui est plutôt commun après ce genre d’événement météorologique. Enfin, le centre agronomique de l’Université d’État de Louisiane (LSU AgCenter) a publié un communiqué conseillant à la population d’utiliser des couvertures pour protéger les bêtes (voir ci-après). Il est également question d’utiliser à grande échelle du pulvérisant contre les moustiques.

chevaux couverture
Crédits : LSU AgCenter