in

La 5G est-elle dangereuse pour la santé ? Deux études livrent leurs conclusions

Crédits : Fabian Horst / Wikipedia

Deux nouvelles études ont analysé les données de toutes les recherches précédentes menées à ce jour sur la technologie 5G. Leurs conclusions sont rassurantes, confirmant que les ondes radio de bas niveau ne présentent aucun risque pour la santé humaine.

Deux études sur la 5G

Alors que la 5G poursuit son déploiement dans diverses zones du globe, de nombreuses voix s’élèvent encore et toujours contre ce nouveau réseau. Certains évoquent notamment de possibles risques pour la santé. Ces théories donnent d’ailleurs parfois lieu à des événements invraisemblables. Assurant que la 5G est à l’origine du Covid-19, l’une d’elles a en effet poussé certains militants à s’en prendre à des équipements et à menacer des travailleurs.

Au milieu de ce climat de méfiance, deux études se sont de nouveau penchées sur cette possible relation entre 5G et risques sanitaires. Supervisées par l’Agence australienne de protection contre les radiations et de sûreté nucléaire (ARPANSA) et l’Université de technologie de Swinburne en Australie, les revues ont examiné les données et résultats de 138 études précédentes.

Dans le cadre de ces travaux, les chercheurs sont également repassés sur plus d’une centaine d’expériences visant à isoler d’éventuels dangers inhérents aux fréquences des ondes millimétriques (ondes radio de bas niveau au-dessus de 6 GHz).

Aucun risque pour la santé

Cet examen approfondi concentré sur génotoxicité (mutations), la prolifération cellulaire, l’expression génique, la signalisation cellulaire, la fonction membranaire et d’autres possibles effets biologiques, n’a décelé « aucune preuve confirmée que les champs RF de bas niveau au-dessus de 6 GHz tels que ceux utilisés par le réseau 5G sont dangereux pour la santé humaine« , selon Ken Karipidis, directeur adjoint de l’évaluation et des conseils à l’ARPANSA.

Au cours de leur étude, les chercheurs ont bien souligné quelques effets biologiques notés dans les rapports analysés. En revanche, ces résultats n’étaient jamais répliqués de manière indépendante. En outre, ils apparaissaient dans des études dont les méthodes de contrôle de qualité n’étaient pas assez rigoureuses.

antenne 5G
Une antenne 5G. Crédits : Fabian Horst / Wikipédia

Ces préoccupations inhérentes aux risques potentiels de la 5G sur la santé humaine sont compréhensibles. La différence avec avant, c’est qu’elles sont aujourd’hui largement diffusées et exacerbées par les réseaux sociaux.

« Ces médias n’existaient pas lorsque la 2G est sortie« , rappelle en effet Sarah Loughran, directrice du programme ARPANSA à ZDNet. « Mais les gens n’étaient pas moins inquiets. Seulement à l’époque, ils n’avaient tout simplement pas autant de plateformes pour exprimer leurs préoccupations« .

Néanmoins, force est de constater que toutes les preuves tangibles recueillies à ce jour confirment que la technologie 5G ne représente aucun risque. Vous retrouverez les données de ces deux études publiées dans le Journal of Exposure Science and Environmental Epidemiology ici et ici.