in ,

Il y a 2.8 millions d’années, les deux Amériques ne faisaient qu’une

Avant l'apparition de l'isthme / Smithsonian Tropical Research Institute

Il y a longtemps, un grand océan coulait entre l’Amérique du Nord et du Sud. Lorsque l’isthme de Panama s’éleva entre les deux continents, il a également séparé l’Atlantique du Pacifique. Si cela avait eu lieu des millions d’années plus tôt, comme l’ont récemment affirmé certains chercheurs, les implications pour la terre et la vie marine auraient été révolutionnaires. Aaron O’Dea, scientifique au Smithsonian Tropical Research Institute, réaffirme quant à lui cette connexion récente, qui aurait eu lieu il y a 2,8 millions d’années.

La formation de l’isthme de Panama se présente comme l’un des plus grands événements naturels du Cénozoïque, entraînant de profondes transformations biotiques sur terre et dans les océans. Certaines études récentes suggèrent que l’isthme s’est formé plusieurs millions d’années plus tôt que l’âge largement reconnu d’il y a environ 3 millions d’années, un résultat que, s’il était avéré, révolutionnerait notre compréhension du changement environnemental, écologique et évolutif à travers les Amériques.

« Les récentes publications de scientifiques proposant la date de l’isolement des deux océans située entre 23 à il y a 6 millions d’années ont secoué les idées reçues concernant la connexion continentale et ses fondations », a déclaré Jeremy Jackson, scientifique au Smithsonian. « O’Dea et son équipe ont entrepris de réévaluer toutes les preuves géologiques, océanographiques, les données génétiques et écologiques, pour tenter de dater avec précision l’apparition de l’isthme de Panama ».

La connexion entre les deux continents impliquant l’isolement des deux océans, Atlantique et Pacifique est importante pour de nombreuses raisons. Les taux de changement évolutif, les circulations océaniques, l’origine des animaux modernes, les plantes, mais également les récifs des Caraïbes se sont établis en fonction de l’apparition de cette étroite bande de Terre.

O’Dea et ses collègues ont constaté que, bien que l’isthme se développa lentement sur une période de 30 millions d’années, « toutes les preuves rigoureuses » suggèrent que le pont terrestre s’est formé il y a 2,8 millions d’années, à la faveur d’un soulèvement géologique et d’une baisse du niveau de la mer.

Avant l'apparition de l'isthme / Smithsonian Tropical Research Institute
Avant l’apparition de l’isthme ; Crédits : Smithsonian Tropical Research Institute

Avant que l’isthme n’apparaisse, les eaux des Caraïbes et de l’Atlantique étaient mêlées, permettant à la vie marine locale de partager sa vie entre deux océans. Une fois l’isthme formé, les animaux marins des Caraïbes ont commencé à évoluer indépendamment de ceux de l’Atlantique. En outre, le pont reliant les deux Amériques, les animaux terrestres ont pu commencer à se déplacer librement entre les deux continents. Une datation qui correspond aux premières migrations massives d’animaux terrestres entre le Nord et l’Amérique du Sud, datées à il y a un peu plus de 2,7 millions d’années.

Trouver la date anniversaire de l’isthme est crucial pour les biologistes évolutionnistes, cette bande de terre étant « le seul endroit sur Terre » qui leur permet d’examiner les taux moléculaires au cours de laquelle les populations de l’océan ont divergé. Selon O’Dea, les implications sont encore plus larges. «Trouver l’âge de l’isthme est une question fondamentale avec des conséquences majeures pour la compréhension de l’écologie, l’évolution et l’origine de la vie qui peuple aujourd’hui les mers et les terres d’Amérique ».

Source