in

Voyager dans la stratosphère pour 70 000 €, le pari de la société World View

Si le tourisme dans l’Espace reste encore un fantasme, des entreprises travaillent pour nous en rapprocher le plus possible. C’est le cas pour World View, qui compte proposer des voyages dans la stratosphère dans des capsules soutenues par des ballons atmosphériques, et ce dès 2017.

Ce n’est pas encore un véritable voyage dans l’Espace, mais on s’en rapproche. Dans le défi que représentent les vols de loisirs suborbitaux, on sait que Virgin Galactic compte proposer des vols dans des avions-fusées suborbitaux, mais il faudra désormais compter sur la société World View, qui va proposer de voyager dans la stratosphère à un coût moindre, avec une nouvelle approche.

En effet, la société prévoit de faire voyager ses touristes à bord d’une capsule aménagée soutenue par d’immenses ballons atmosphériques pour les amener jusqu’à une altitude de 100 000 pieds, soit un peu plus de 30 000 mètres, dans la stratosphère. Un vol d’essai avec un modèle réduit vient d’être réalisé avec succès, et tous les feux semblent être au vert pour la prochaine étape. « Ce test d’un modèle réduit a fait la démonstration des technologies nécessaires pour des vols opérationnels, cela prouve que les vols commerciaux au bord de l’Espace via des ballons haute-altitude sont une forme de transport viable dans l’industrie du voyage spatial privé » déclare Taber MacCallum, cofondateur de World View. « Maintenant, nous sommes prêts pour la prochaine grande phase de développement, tester un système taille réelle ».

2DD890DA00000578-3292202-image-a-1_1445970078664
Crédits : World View

À bord de la capsule, 6 passagers et 2 membres d’équipage pourront embarquer pour un voyage d’environ deux heures, bien au-delà des 6 minutes proposées par Virgin Galactic. La capsule vous permettra de profiter de la WiFi, d’un bar et de toilettes, et pour ce beau voyage, il faudra débourser 75 000 $, soit un peu moins de 70 000 €. Si le calendrier est respecté, la société proposera ses premiers vols commerciaux dès 2017.

article-2667114-1F13AA2400000578-405_634x371
Crédits : World View

Source : dailymail