in

Volcans : quelle est la différence entre la lave et le magma ?

Crédits : GoodFreePhotos

Nous entendons régulièrement parler de volcanisme, surtout en ce moment avec l’éruption du volcan Kilauea à Hawaii. Et pourquoi ne pas rappeler la différence entre la lave et le magma afin d’en expliquer les différents types ?

Depuis des mois, l’éruption du volcan Kilauea (Hawaii) a provoqué l’évacuation de milliers de personnes. Selon The Guardian dans un article du 24 juillet 2018, des géologues ont déclaré que l’éruption pourrait durer plusieurs années, ce qui n’est pas surprenant pour ce volcan ayant connu pas moins de 64 phénomènes similaires depuis sa découverte en 1778 par l’explorateur britannique James Cook.

Avec ces histoires de volcans, nous serions tentés d’oublier la différence entre la lave et le magma. En réalité, tout est une question de localisation. En effet, lorsque les géologues parlent de magma, il s’agit de la roche fondue encore contenue dans le sous-sol. Ensuite, lorsque le magma parvient à la surface et coule parfois le long des parfois du volcan, le magma prend le nom de lave.

Cependant, le fait est que les magmas peuvent varier selon leur composition chimique. Nous parlerons ainsi de magmas mafiques et de magmas siliciques. Les premiers – caractéristiques des volcans hawaiiens – se forment lorsque la croûte du plancher océanique fond. Ce magma contient entre 47 et 63 % de silice, ce minéral à l’origine de la formation du verre et du quartz. Cela donne également une lave plutôt liquide atteignant entre 980 °C et 1 200 °C !

En ce qui concerne les magmas siliciques, dont le nom provient du fait qu’ils sont composés de plus de 63 % de silice, ils se forment lorsque la croûte continentale fond, étant plus légère que le plancher océanique. Il s’agit alors d’une lave plus visqueuse qui ne coule pas ou très peu, et dont la température est comprise entre 650 °C et 815 °C.

Les magmas siliciques sont caractéristiques des volcans explosifs. En effet, ceux-ci étant plus froids, le gaz dissous auront davantage de problèmes à s’en échapper. En ce qui concerne les magmas siliciques, caractéristiques des volcans effusifs, leur « calme » est gage d’une dangerosité plus réduite.

Source

Articles liés :

Vidéos : L’impressionnante entrée en éruption du volcan de Fuego au Guatemala

Il a plu des pierres précieuses autour du volcan Kilauea !

Comment certains humains ont-ils fait pour survivre à l’éruption du super volcan Toba il y a 74 000 ans ?