in

VIDÉO – En Suisse, un morceau de glacier vient de s’effondrer

Crédits : SFR Météo

Une partie du glacier de Tourtemagne, retrouvé dans le canton du Valais en Suisse, s’est effondré ce jeudi 6 août. La vidéo est spectaculaire.

Plusieurs petits bris de glace cédés dans la journée avaient annoncé sa rupture imminente. Une partie du glacier de Tourtemagne, en Suisse, a finalement cédé en fin de journée. Les images filmées par Luzia Rohrer, relayées par le site SRF Météo, témoignent de l’importance de l’événement.

La structure, qui s’amincit d’année en année, menaçait de rompre à tout moment. Sa partie inférieure est désormais séparée de sa partie haute.

Un autre glacier menace lui aussi de s’effondrer

De nombreux glaciers qui coiffent actuellement les Alpes européennes risquent de disparaître en quasi-totalité d’ici la fin du siècle si le réchauffement se poursuit au rythme actuel, rapportait il y a quelques mois une étude majeure.

Comme nous pouvons le constater sur les images ci-dessus, le glacier de Tourtemagne, en Suisse, n’échappe pas à la règle. Celui de Planpincieux, situé dans les Grandes Jorasses, dans la partie italienne du massif du Mont-Blanc, non plus.

D’ailleurs, une partie de ce dernier, entre 2 600 et 2 800 mètres d’altitude, menace de s’effondrer elle aussi du fait de la chaleur. Le volume de glace qui menace de rompre est estimé à environ 500 000 mètres cubes. En septembre et octobre 2019, déjà, ce glacier avait menacé de s’effondrer partiellement, sur une portion de près de 250 000 mètres cubes.

C’est à peu près l’équivalent de la taille de la cathédrale de Milan, ou d’un terrain de football recouvert de 80 mètres de glace” a détaillé Valerio Segor, directeur de la gestion des risques naturels pour le Val d’Aoste.

La situation est telle que les autorités locales ont ordonné l’évacuation de plusieurs dizaines de résidents et touristes présents dans la zone (région italienne du Val d’Aoste).  Les accès menant à la petite vallée du Val Ferret, sur le versant italien du massif du Mont-Blanc, restaient également interdits ce vendredi 7 août.

glacier
Le glacier de Planpicieux photographié ce 6 août, depuis Courmayeur, en Italie. Crédits : Marco Bertorello

Les autorités locales s’inquiètent de la température pour les trois prochains jours en cette période de forte chaleur estivale.

Et pour cause, le glacier vient se fixer à la roche. Une fonte trop importante et trop brutale de la glace amène alors davantage d’eau à venir s’immiscer entre les deux couches de matière, les séparant de plus en plus. Si l’eau ne s’évacue pas assez, elle risque alors de soulever et de précipiter la chute des parties les plus fragilisées du glacier qui, finalement, pourrait rompre.