in ,

Victoire ! L’Union européenne bannit le plastique à usage unique pour 2021

Crédits : iStock

Le Parlement européen vient d’entériner l’arrêt de la commercialisation des produits plastique à usage unique dans l’Union européenne à partir de 2021. Terminé les cotons-tiges, pailles, et autres couverts jetables.

L’UE montre la voie

Le texte avait déjà été approuvé lors de négociations avec les États membres et des fonctionnaires de l’UE. Il est désormais massivement approuvé par le Parlement européen, et devrait entrer en vigueur à partir de 2021. Un grand pas en avant, qui pourrait avoir un effet boule de neige dans notre lutte contre la pollution océanique. C’est du moins l’avis de Frans Timmermans, vice-président de la Commission européenne. Il note que si l’Europe n’est pas la pire source de pollution par les plastiques, cette mesure novatrice pourrait néanmoins servir d’exemple au monde.

« Les pays asiatiques sont très intéressés par ce que nous faisons. Les pays d’Amérique latine aussi, a-t-il déclaré. Même si notre part de la pollution est relativement limitée, notre changement de modèle économique a un impact mondial ». Et l’enjeu est de taille. « Chaque minute, l’équivalent d’un camion poubelle de plastique est déversé dans l’océan, rappelle Greenpeace. Nous produisons en moyenne 300 millions de tonnes de plastiques par an et on estime qu’entre 8 et 12 millions de tonnes finissent dans nos océans ». Une pollution qui constitue une véritable menace pour la biodiversité.

plastique
Un petit hippocampe doré (Hippocampus kuda) se saisit d’un coton-tige dans les eaux bordant Sumbawa Besar, en Indonésie. Crédits : Justin Hofman

Bannir… et recycler

L’interdiction concerne ici une douzaine de produits jetables pour lesquels il existe des solutions alternatives : cotons-tiges, pailles, touillettes à café et autres assiettes et couverts jetables. L’UE, par ailleurs, encourage les États membres à réduire l’utilisation d’emballages en plastique et à introduire des règles d’étiquetage plus strictes. La législation se fixe également un objectif de collecte de 90 % pour les bouteilles en plastique d’ici 2029. Ces bouteilles devront contenir 25 % de produit recyclé dans leur fabrication d’ici 2025, et 30 % d’ici 2030.

Le texte renforce également le principe du pollueur-payeur. Ici, c’est l’industrie du tabac qui est visée. Les grandes enseignes devront couvrir – à partir de 2023 – les coûts de collecte et de recyclage des filtres à cigarettes. Car si depuis quelques années les sacs plastiques et les pailles sont généralement pointés du doigt, les mégots passent de leur côté plutôt inaperçus. Et c’est un gros problème. L’organisation Ocean Conservancy explique en effet avoir récolté plus de 60 millions de ces filtres au cours des 32 dernières années sur les plages du monde. C’est un tiers de tous les déchets collectés.

Source

Articles liés :

WWF annonce 50 % de déchets plastiques en plus dans les océans d’ici 2030

La Norvège recycle 97 % de ses bouteilles en plastique 

« D’ici 2050, il y aura plus de plastique que de poissons dans la mer » met en garde l’ONU