in

WWF annonce 50% de déchets plastiques en plus dans les océans d’ici 2030

Crédits : WWF / Pollution plastique : à qui la faute ?

Dans un rapport alarmant, le Fonds Mondial pour la Nature (WWF) estime que la présence de plastique dans les océans pourrait doubler au cours de la décennie 2020-2030. Alors que la quantité de plastique est déjà énorme, l’ONG parle de crise mondiale qu’il faudrait stopper le plus vite possible.

Un rapport sans équivoque

Dans son communiqué de presse du 5 mars 2019, le WWF présente son rapport baptisé Pollution plastique : à qui la faute ?. Une nouvelle fois, l’alarme est donnée et des solutions sont proposées pour remédier à ce qui représente une crise mondiale selon l’organisation. En effet, l’information appuyant le rapport fait froid dans le dos : d’ici 2030, la quantité de plastique accumulée dans les océans pourrait doubler.

« Les plastiques polluent la nature, mettent en danger la vie sauvage et les systèmes naturels. Ils entrent dans la nourriture que nous mangeons et l’air que nous respirons », rappelle le WWF sur la première page de son rapport (voir ci-dessous).

Crédits : WWF/Pollution plastique : à qui la faute ?

La production de plastique s’emballe

Le WWF estime que d’ici à 2030, la production de plastique devrait augmenter de 41 %. L’ONG donne également un exemple frappant : plus de 396 millions de tonnes de déchets plastiques ont été générées en 2016, et le tiers s’est retrouvé dans la Nature. Surtout, ce nombre de 396 millions de tonnes est justement celui que pourrait atteindre – si bien sûr rien n’est fait – la quantité accumulée dans l’océan durant la prochaine décennie.

Au-delà de ces considérations, la question des émissions de CO2 est également évoquée. Celles-ci devraient doubler concernant le cycle de vie du plastique, et tripler au niveau de l’incinération de ce même matériau !

Vers un changement de cap ?

Force est de constater que nous sommes dans un système défaillant où le coût de la pollution plastique n’est absolument pas assumé par les producteurs ni même les consommateurs. Il s’agit d’un abandon de responsabilité générant une absence de changement et même une croissance de cette pollution.

Bien que l’espoir soit mince, le WWF donne tout de même quelques éléments – à destination des gouvernements, entreprises et citoyens – afin d’espérer une Nature sans plastique d’ici à 2030. Il est par exemple question d’éliminer progressivement le plastique à usage unique, d’organiser une collecte des déchets à raison de 100 % et un recyclage à hauteur de 60 %. Surtout, le WWF préconise une réduction de 28 % de la production de plastique comparée à celle de 2016.

Sources : Le MondeFutura Sciences

Articles liés :

Contaminés par les déchets plastiques, les océans pourraient nous réserver une mauvaise surprise…

Voici Clipperton, une île française inhabitée mais couverte de déchets !

Le 7e continent de déchets plastiques va-t-il devenir un état ?

WWF annonce 50% de déchets plastiques en plus dans les océans d’ici 2030
noté 5 - 1 vote