in

Une bague atteste de contacts entre les musulmans et les Vikings au Moyen-Âge

Crédits : Christer Åhlin / Swedish History Museum

Un bijou découvert il y a deux siècles en Suède atteste aujourd’hui des contacts ayant eu lieu entre les navigateurs vikings et musulmans au premier millénaire de notre ère.

Le bijou retrouvé vers 1800 est une bague en argent et en verre coloré datant du IXe siècle après J-C. Elle a été découverte dans une tombe de femme à proximité de la ville de Birka, une des premières villes de Suède, alors comptoir commercial. La bague comporte une inscription en écriture koufi, style de calligraphie arabe venant d’Irak. Cette inscription signifierait « Pour Allah » (« Il-la-lah »).

Il s’agit de la seule bague découverte dans toute la Scandinavie ayant une telle inscription, indique le Washington Post le 18 mars 2015, tandis que des recherches complémentaires ont été menées à l’université de Stockholm, publiées dans la revue scientifique Scanning.

La bague a été dernièrement analysée par microscopie à balayage (SEM) afin d’en démontrer l’origine. La bague est sertie d’un verre coloré considéré comme exotique pour les Vikings tandis qu’il s’agit d’un matériau qui était très présent en Afrique du Nord et au Moyen-Orient à la même époque.

« Il n’est pas impossible que la femme elle-même ou quelqu’un de proche ait visité, ou même ait été originaire du califat ou des régions voisines » pensent les auteurs des recherches complémentaires.

La bague n’est pas usée, ce qui signifierait qu’elle n’eut peut-être pas d’autres propriétaires entre l’artisan qui l’a fabriquée et la dame l’ayant emportée dans la tombe. Conclusion : un lien direct aurait pu exister entre la société Viking et le califat abbasside dominant le monde musulman de l’époque.

 © Christer Åhlin / Swedish History Museum
Crédits : Christer Åhlin / Swedish History Museum

« Le flux de dirhams en provenance du monde islamique retrouvé sur le continent européen est considérable! Plusieurs centaines de milliers de pièces ont été exhumées » explique l’historien médiéviste Pierre Bauduin du Centre de recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales de Caen.

Ce lien entre les deux civilisations était fortement supposé par les spécialistes jusqu’alors, surtout grâce au fait que de nombreux dirhams (monnaie) provenant du monde musulman ont été régulièrement retrouvés, et en nombre, surement échangés contre de la cire, de l’ambre, et autres fourrures et pièces d’ivoire de morse.

De plus, nous savons qu’Ibrahim Ibn yaqub al-Tartushi, commerçant venu de l’Espagne sous influence musulmane, était allé à Hedeby (Haithabu), comptoir du Danemark, premier marché de la mer Baltique.

Sources : Sciences et AvenirCourrier International