in

Un vaisseau spatial d’un nouveau genre va être testé le 11 février

Crédits : ESA

Il s’appelle IXV (Intermediate eXperimental Vehicle), il mesure cinq mètres de long et pèse deux tonnes, et il est un vaisseau spatial européen inédit en son genre. Mis au point par l’ESA, l’agence spatiale européenne, ce petit vaisseau réutilisable s’apprête à faire son premier voyage.

C’est le 11 février prochain à 14 h, depuis le centre spatial guyanais que s’élancera depuis une fusée Véga ce vaisseau IXV. Petit et réutilisable, il sera capable aussi bien de s’arrimer à l’ISS que de se poser sur des objets célestes comme la comète Tchouri par exemple. Là où l’Europe devrait faire un énorme bond en avant, c’est dans la capacité de ce vaisseau à revenir sur Terre.

C’est donc un test grandeur nature qui est prévu le 11 février prochain depuis la base de Kourou, en Guyane française. Si les conditions techniques et météorologiques sont bonnes, le vaisseau décollera à bord d’une fusée Véga à 14 h (heure française), pour une mission qui devrait durer 100 minutes.

Une fois la distance de 320 km au-dessus de la Terre atteinte, le vaisseau IXV se détachera de la fusée, pour continuer sa progression seul et atteindre les 450 km au-dessus de notre planète. Toutes les données de vol seront enregistrées et analysées grâce à une multitude de capteurs installés sur le vaisseau. Son retour sera l’occasion de vérifier sa capacité à accepter les manœuvres de décélération, puis ce sera au parachute de ralentir sa vitesse jusqu’à ce qu’il arrive dans l’Océan Pacifique, où il flottera grâce à plusieurs bouées jusqu’à ce qu’il soit récupéré par le navire Nos Aries. L’ensemble de la mission sera à suivre sur le compte Twitter de l’ESA, ici.

ESA
Crédits : ESA

Source : ESA