in ,

Un groupe de rock sort son nouvel album dans… des brins d’ADN !

Crédits : iStock

Le groupe de rock américain OK Go a choisi un support pour le moins original pour la sortie de son dernier album. En effet, plutôt que de le vendre de manière classique sur CD, celui-ci sera vendu dans une fiole d’ADN.

Très friands des nouvelles technologies et habitués des expériences à mi-chemin entre l’art et la science, les membres du groupe de rock OK Go ont décidé de proposer une version très originale de leur dernier album. Intitulé « Hungry Ghosts« , cet album est stocké dans de l’ADN.

« C’est évidemment une démarche artistique autant qu’un projet scientifique, pas forcément le moyen le plus efficace d’acheter notre album » a indiqué au journal New Yorker Damian Kulash, leader d’OK Go.

Les fans qui souhaitent se procurer cet album déjà collector recevront donc une fiole remplie de liquide qui comprendra environ 100 000 copies de l’album, encodé dans des brins d’ADN. La démarche ici est bien entendu scientifique, car pour pouvoir consommer cet album, il faudra disposer d’un matériel technologique que l’on ne trouve que dans les plus grands laboratoires.

Deux objectifs ici. Tout d’abord, montrer les capacités gigantesques de stockage que représentent les molécules d’ADN. Pour s’en rendre compte, sachez que stocker dans de l’ADN les informations de l’ensemble des serveurs du monde pourrait être ramené à la taille d’une grosse valise. Ensuite, la durabilité. Là où les supports de stockage actuels supportent difficilement les années qui passent, les données peuvent rester intactes durant des millénaires dans le l’ADN (lorsqu’il est conservé dans des conditions optimales).

Comment cette prouesse a t’elle été rendue possible ? L’ADN est constitué d’une succession de quatre briques de base (adénine, cytosine, guanine et thymine). Des équipes de chercheurs à travers le monde ont mis au point un moyen de convertir du code binaire en une suite de bases azotées. Ensuite, il faut programmer une molécule de synthèse en plaçant les bases azotées dans l’ordre souhaité et de cette manière, on obtient une sorte de disque dur biologique aux capacités de stockage gigantesque.

Partant du principe qu’une seule goutte contient environ 100 000 copies de l’album, le leader du groupe OK Go a déclaré au New Yorker : « Si nous vendons juste une ou deux gouttes d’eau, nous aurons l’album le plus vendu de tous les temps ! »

source : newyorker