in

Toucher les objets en réalité virtuelle, le pari de Microsoft

Crédits : Capture vidéo

À travers un tout nouveau système de reconnaissance des mouvements de la main tout juste dévoilé par Microsoft, la société compte nous offrir la sensation du toucher aux objets que l’on manipulerait en réalité virtuelle, afin de rendre cette interaction plus naturelle pour ses utilisateurs.

À travers cette vidéo (ci-dessous) mise en ligne par Microsoft Research, l’entreprise nous présente son tout nouveau système de reconnaissance des mouvements de la main, qui va permettre aux utilisateurs de vivre pleinement la réalité virtuelle, puisque cette expérience intégrera, en plus de la possibilité de manipuler des objets, la sensation du toucher. Après plusieurs années de recherche pour parvenir à cette prouesse, l’entreprise assure « être arrivée à un point où la précision est telle que l’utilisateur peut sentir la main avatar de la même manière que sa main réelle« .

C’est Jamie Shotton, l’un des chercheurs de Microsoft, qui l’explique dans cette note du blog de l’entreprise, mettant en avant l’importance de faire en sorte que ce soit la technologie qui s’adapte à l’humain, et pas l’inverse. « Comment interagissons-nous avec les choses dans le monde réel ? Eh bien, nous les attrapons, nous les touchons avec nos doigts, nous les manipulons. Nous devrions pouvoir faire exactement la même chose avec les objets virtuels » déclare Jamie Shotton.

Pour mettre au point une technologie si poussée, ce sont des millions d’images de mains qui ont été utilisées par les chercheurs destinées à apprendre au système à reconnaître les différents mouvements complexes de la main humaine, mais également lui permettre de les anticiper. Une caméra 3D positionnée au-dessus de l’écran scanne tous les mouvements de l’utilisateur, les analyse et les retranscrit de manière très précise et en temps réel dans le monde virtuel.

Selon Microsoft, cette technologie pourrait également servir au quotidien dans des tâches aussi simples que l’édition de mails ou la saisie de textes, la préparation de présentations ou encore les loisirs comme jouer du piano, etc.

Source