in

Tesla penserait à un « baby-Cybertruck » pour le marché européen

Crédits : Roger Kappler sur Twitter

Alors que le début de la production du Cybertruck a été repoussé à l’année prochaine, Tesla pourrait bientôt présenter une seconde version de son pick-up électrique. Il serait question d’une version de taille réduite spécialement pensée pour l’Europe.

Des dimensions plus réduites de 15 à 20 %

Après une présentation en grande pompe par Elon Musk fin 2019, le Cybertruck devait être produit dès 2021. Néanmoins, cette échéance a été repoussée à 2022, puis récemment à 2023. Plus précisément, il est probable qu’il s’agisse d’une production limitée dans un premier temps dès le premier trimestre 2023, avant une augmentation progressive des quantités. Néanmoins, Elon Musk a prévu de prendre la parole le 29 janvier 2022 afin de livrer davantage de détails sur le sujet. Malgré ce retard, l’engouement autour de ce pick-up est toujours présent. Il faut dire que la promesse d’une autonomie de 800 kilomètres pour une seule charge intéresse beaucoup, tout comme les équipements que le véhicule embarque. Ainsi, chaque nouvelle autour de cet engin fait le buzz.

Dernièrement, plusieurs médias ont indiqué qu’en mars 2022, Tesla présentera une seconde version du Cybertruck. Les plateformes CarBuzz ou encore Le Moniteur Automobile ont utilisé le terme « baby-Cybertruck » pour qualifier cette déclinaison du pick-up originel. Il s’agit d’une version à échelle réduite qui devrait venir directement concurrencer le Rivian R1T, le tout premier pick-up électrique produit en série.

Selon les sources, cette nouvelle version devrait afficher des dimensions proches de celles des pick-up de style américain, mais sera cette fois plutôt destinée au marché européen. Ainsi, la taille du baby-Cybertruck devrait être 15 à 20 % plus réduite par rapport à la version initiale, dont les dimensions sont les suivantes : 5,88 m de long pour 2,03 m de large et 1,90 m de haut.

cybertruck
Crédits : Tesla

Plus petit, mais plus innovant

Cette nouvelle version devrait s’accompagner d’une foule de fonctionnalités et autres gadgets. Toutefois, Tesla travaillerait aussi sur des caractéristiques plus terre à terre, notamment la présence de quatre roues directrices en mode « crabe » et capables d’une rotation complète à 360°. Il est également question d’une architecture à quatre moteurs électriques, alors que la version initiale devait en comporter seulement deux ou trois.

Logiquement, les améliorations concernant le baby-Cybertruck devrait également se retrouver sur la toute première version de 2019. Il faut dire que Tesla semble avoir compris que la concurrence sur le marché des pick-up électriques est très rude. Ainsi, la firme continue de travailler sur des améliorations en tout genre, ce qui pourrait d’ailleurs expliquer les retards concernant le lancement de la production.