in

Une technique révolutionnaire pour puiser les ressources des astéroïdes

Crédits : TransAstra / Space / NASA

Le carburant est un élément délicat à gérer lors d’un voyage spatial, pour décoller bien sûr, mais aussi une fois la vitesse de croisière atteinte, car les réservoirs sont loin d’être infinis, et il n’y a pas de station essence dans l’espace.

Une nouvelle méthode d’exploitation des astéroïdes pourrait enfin régler ce problème et ouvrir de nombreuses possibilités pour l’exploration spatiale. Un nouveau brevet sur le point d’être validé devrait permettre d’extraire l’eau des astéroïdes afin de l’utiliser comme carburant à faible coût et relativement accessible, diminuant conséquemment le coût des voyages spatiaux de longue durée.

Le concept a été financé par la NASA, l’Agence spatiale américaine, et est nommé APIS pour « Asteroid Provided In situ supplies » (comprenez Ressources extraites in situ dans les astéroïdes). L’objectif clairement affiché est de permettre d’utiliser dans un futur proche ces ressources lors d’étapes jusqu’à la planète Mars. Cette méthode permettrait ainsi d’identifier certains types d’astéroïdes présentant de grandes chances de contenir de l’eau puis de le capturer dans une bulle gonflable avant d’en extraire l’eau. Selon l’entreprise à l’origine du brevet, un seul lancement de fusée Falcon pourrait permettre au système de recueillir une centaine de tonnes de carburant.

Des simulations informatiques ont déjà été réalisées, mais les premières expériences permettant de vérifier la faisabilité du projet seront menées jusqu’à la fin du mois d’octobre aux États-Unis. Une reproduction d’astéroïdes sera alors utilisée. La « récolte » se ferait grâce à une technique de délitement, qui consiste à envoyer du gaz en expansion dans de petites fentes en surface de l’astéroïde pour que le gaz « pousse » l’eau et d’autres gaz récupérés par la suite dans la bulle gonflable.

Source : Space