in

Rare : un nouveau système à six étoiles découvert

Crédits : NASA

Une équipe d’astronomes annonce la découverte d’un nouveau système d’étoiles sextuple (composé donc de six étoiles liées gravitationnellement) s’éclipsant régulièrement les unes les autres du point de vue de la Terre.

Un trou noir qui déchire une étoile, une comète qui explose… le Transiting Exoplanet Survey Satellite (TESS) a repéré son lot de surprises depuis sa mise en service il y a deux ans. Cet instrument, censé dénicher de nouvelles exoplanètes proches, nous révèle cette fois un nouveau système intriguant composé de six étoiles : TC 168789840.

Retrouvés à environ 1900 années-lumière de la Terre, ces objets se confondent en un seul point lumineux. Par chance, cependant, toutes évoluent sur un plan parfaitement aligné avec la Terre. Autrement dit, à chaque fois que l’une de ces étoiles en croise une autre, elle crée une éclipse visible depuis notre planète. D’un point de vue différent, ce système sextuple passerait totalement inaperçu.

Des systèmes rares

Dans leur article publié sur la base de données arXiv (pas encore été revu par les pairs), les astronomes soulignent que ce n’est pas le premier système à six étoiles découvert. À ce jour, trois autres systèmes de ce genre ont en effet été isolés. Le plus connu reste Castor (Constellation des Gémeaux), l’une des plus brillantes “étoiles” du ciel nocturne retrouvée à 51 années-lumière de la Terre.

Castor fut d’abord identifiée en tant que système binaire (deux étoiles) en 1719 par le pasteur et astronome anglais James Pound. Puis, en 1905, des astronomes réalisèrent que ces deux points étaient en fait deux paires d’étoiles en orbite autour de l’autre et encerclant un centre commun. Enfin, en 1920, une autre équipe repéra une troisième paire d’étoiles encerclant les quatre intérieures, ce qui en fait un système à six étoiles.

Ces systèmes peuvent également s’organiser autrement. ADS 9731, une autre structure du même genre, intègre quant à elle quatre points lumineux entourant un centre commun. Deux de ces points lumineux sont des binaires serrés, ce qui en fait là encore un système sextuple.

TIC 168789840 est en revanche très similaire au célèbre système Castor“, écrivent les auteurs. Il se compose de deux paires internes d’étoiles qui tournent chacune en cercles serrés. Dans la première paire, les deux étoiles se tournent autour toutes les 31 heures et dans la seconde toutes les 38 heures. Ces deux binaires, le “quadruple intérieur”, complètent également un circuit autour d’un centre commun environ une fois tous les 3,7 ans.

Puis, deux autres étoiles plus “externes” se tournent autour une fois toutes les 197 heures et complètent un tour de l’ensemble du système une fois tous les 2000 ans environ.

planètes étoiles castor
Illustration des orbites complexes du système Castor. Le système nouvellement découvert présente une structure similaire. Crédits : NASA / JPL-Caltech

Un ciel nocturne “très spécial”

La présence d’exoplanètes au sein de système n’a pas encore été confirmée, mais si vous viviez sur de tels mondes, “le ciel nocturne serait très spécial“, selon Tamás Borkovits, astronome à l’Observatoire astronomique de Baja en Hongrie et coauteur de l’étude. Tous les habitants de ces mondes “pourraient voir deux soleils, tout comme Luke Skywalker sur Tatooine, ainsi que quatre autres étoiles très brillantes dansant autour“.

Notez qu’une seule de ces trois paires d’étoiles pouvait potentiellement avoir des planètes. Les deux binaires intérieurs tournent en effet trop très près l’un de l’autre, formant leur propre sous-système quadruple. Des planètes formées dans cet environnement seraient probablement éjectées ou englouties par l’une des quatre étoiles. Le troisième binaire plus éloigné pourrait en revanche être un refuge exoplanétaire possible d’après l’astronome.

Les chercheurs ne savent toujours pas encore précisément comment ces systèmes multiétoiles complexes se forment. Cette nouvelle découverte offre des données essentielles pour tenter de résoudre ce problème. À l’avenir, TESS pourrait également en dénicher d’autres, nous livrant d’autres pièces de ces puzzles complexes.