in

Sera-t-on bientôt capable d’inverser la cécité ?

Crédits : Ku C Yong, Tan A Kah, Yeap T Ghee, Lim C Siang et Mae-Lynn C Bastion

Il existe aujourd’hui des moyens de prévenir et de guérir certaines déficiences visuelles, mais les progrès réalisés en génétique pourraient bientôt permettre de guérir complètement la cécité. Des chercheurs de l’Université d’Oxford proposent ici de reprogrammer les cellules au fond de l’œil dans le but de les rendre sensibles à la lumière.

Les déficiences visuelles sont malheureusement assez communes dans notre monde. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), environ 285 millions de personnes dans le monde souffrent de ces déficiences et 39 millions d’entre elles sont aveugles. Heureusement, 80 % des cas peuvent aujourd’hui être traités ou guéris sauf en cas de perte totale de la vue, en particulier celles liées à une dégénérescence sévère de la rétine. Mais serait-il aujourd’hui possible de redonner la vue aux personnes aveugles ? Des tests menés en laboratoire à l’Université d’Oxford montrent que c’est en bonne voie. Les résultats de cette étude ont été publiés dans le journal des Actes de l’Académie Nationale des Sciences (PNAS).

La cécité survient généralement suite à la perte de millions de cellules photoréceptrices sensibles à la lumière. Mais d’autres cellules nerveuses rétiniennes ne sont en revanche pas sensibles à la lumière. Samantha de Silva et ses collègues ont ici introduit un vecteur viral pour exprimer une protéine sensible à la lumière, la mélanopsine, dans ces cellules chez des souris aveugles de la rétinite pigmentaire, la cause la plus fréquente de la cécité chez les jeunes. Les chercheurs ont alors constaté que ces souris avaient « retrouvé » la vue pendant plus d’un an. Les souris ont en effet démontré « des niveaux élevés de perception visuelle reconnaissant les objets dans leur environnement ».

Les cellules exprimant le mélanopsine ont ici « répondu » à la lumière et ont envoyé des signaux visuels au cerveau. Il convient de noter que de Silva et ses collègues ont également essayé avec succès une rétine électronique. Cependant, ils ont observé que la thérapie génique peut être plus simple et plus facile à administrer. Les résultats sont ici très prometteurs : « De nombreux patients aveugles fréquentent nos cliniques. Le fait que nous puissions peut-être bientôt inverser leur cécité avec une procédure génétique relativement simple est très excitant », a déclaré la chercheuse. « La prochaine étape sera de commencer un essai clinique pour évaluer cette nouvelle thérapie chez nos patients ».

Source