in

Il empoche le jackpot pour avoir résolu une équation mathématique insoluble depuis 1637

Crédits Pixabay

Formulée en 1637 par Pierre de Fermat, le « dernier théorème de Fermat », une équation mathématique a enfin été résolue après plus de 300 ans de casse-tête. C’est un professeur de l’Université d’Oxford qui en est venu à bout, empochant par la même occasion un joli chèque de 700 000 dollars.

Andrew Wiles est parvenu en 1994 à résoudre une équation dite « insoluble », posée en 1637 par Pierre Fermat, appelée « le dernier théorème de Fermat ». Vingt-deux ans après y être parvenu, ce professeur de 62 ans vient de recevoir le « Prix Abel 2016 », un prix destiné aux mathématiciens, par l’Académie des sciences et des lettres de Norvège, accompagné d’un chèque de 700 000 dollars, environ 620 000 euros.

Le dernier théorème de Fermat est le suivant : « Il n’existe pas de nombres entiers non nuls x, y et z tels que : x^n + y^n = z^n dès que n est un entier strictement supérieur à 2. » Il aura fallu sept longues années à ce professeur pour parvenir à résoudre ce théorème. « Wiles est l’un des rares mathématiciens — si ce n’est le seul — dont la résolution d’un théorème a fait la une des médias internationaux », a déclaré le jury durant la remise de ce prix considéré comme le « Nobel des mathématiques ».

14969199

« J’ai eu beaucoup de chance non seulement de résoudre le problème, mais aussi d’ouvrir une nouvelle ère dans mon domaine. Vous n’oublierez jamais ces moments ou vous parvenez à de tels accomplissements. C’est pour ça que l’on vit » a déclaré modestement l’intéressé.

Source : CNN

Avatar

Rédigé par David Louvet-Rossi