in

Réchauffement climatique : faut-il repeindre les toits en blanc ?

Crédits : Flickr / Walmart

L’ancien Secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon a récemment déclaré que recouvrir les toits de peinture blanche pouvait avoir un impact significatif en termes d’écologie. Est-ce réellement possible ?

Refroidir les constructions

Dans un article de la BBC publié le 31 mai 2019, l’ancien secrétaire général de l’ONU indiquait que repeindre les toits en blanc était un geste écologique significatif. Selon le diplomate, il s’agit de réduire de 30 °C la température de certaines toitures et de 7 °C celle de l’intérieur des immeubles et autres maisons.

Comme chacun sait, la couleur blanche rejette une grande partie des rayons du soleil. Ainsi, repeindre les toitures en blanc permettrait de limiter le transfert de chaleur à l’intérieur des constructions. Cette même chaleur est accumulée sur une période plus réduite, ce qui donne un refroidissement plus rapide du bâtiment après les épisodes de forte chaleur.

Reprendre son toit en blanc, une pratique connue dans le monde entier comme ici aux Bermudes !
Crédits : Wikimedia Commons

Les propos de Ban Ki-moon ont été vérifiés

La BBC a réalisé une enquête afin de vérifier si le diplomate n’avait pas sorti ces chiffres de nulle part. Or, Ban Ki-moon s’est inspiré d’un projet existant. En 2017, 3000 toits de la ville indienne d’Ahmedabad City ont été repeints de la sorte. Dans cette contrée, les températures frôlent les 50 °C durant l’été ! Les documents retrouvés concernant ce projet annoncent des chiffres proches de ceux de Ban Ki-moon (baisse de 2 °C à 5 °C). En ce qui concerne la baisse de température au niveau des toitures, une étude menée par le Berkeley Lab semble le prouver. Selon les chercheurs, repeindre un toit en blanc afin que celui-ci reflète 80 % de la lumière du soleil permet de réduire sa température d’environ 30 °C.

La BBC indique également que dans une ville telle que New York, pas moins dun million de mètres carrés de toiture ont été repeints en blanc ces dernières années. Le but ? Faire baisser les factures d’électricité liées à la climatisation durant l’été – mais pas seulement. En effet, lorsque l’on sait que la climatisation est une composante non négligeable du réchauffement climatique, l’intérêt ne fait aucun doute. Par sa déclaration, Ban Ki-moon désire pouvoir inciter davantage de villes à lancer des projets visant à repeindre les toitures en blanc.

Source

Articles liés :

Des systèmes de refroidissement qui recyclent la chaleur ?

Cette vitre pourrait faire économiser la moitié de l’énergie consommée par les bâtiments !

Enfin un projet européen pour réduire la chaleur dans les villes ?