in ,

Comment réagit la chair humaine à une décharge de 100 000 volts ?

Spécialisée dans les expérimentations extrêmes impliquant l’électricité, une chaîne YouTube nous propose de découvrir quelle serait la réaction de la chair humaine si elle était directement exposée à une décharge de 100 000 volts. Spoiler, elle fond.

Comment réagit la chair humaine soumise à une décharge de 100 000 volts ? Difficile de se faire une idée, et difficile d’accepter de se soumettre à un tel test. La chaîne Youtube Photonicinduction, spécialisée dans les expériences souvent extrêmes impliquant l’électricité, nous offre la réponse à cette question. Pas de cobaye ici, mais un gel balistique, un matériau possédant les mêmes propriétés que la chair.

Ce gel balistique est une gélatine synthétique, et elle est utilisée notamment par la police pour tester le potentiel de pénétration de nouvelles munitions ou l’efficacité de nouvelles armes. Ici, les 100 000 volts fournis par les deux sondes équivalent à une décharge de taser hyper puissant, puisque les impulsions électriques produites par les tasers utilisés dans la police ne dépassent pas 50 000 volts, par exemple.

Comme on peut le constater dans la vidéo ci-dessous, mieux vaut ne pas exposer directement sa peau à une si grande charge. En effet, même à des tensions inférieures à 100 000 volts, les sondes pénètrent très facilement dans le gel balistique. Au-delà de 100 000 volts, la chair synthétique se transforme en une véritable bouillie.

Difficile toutefois d’affirmer que la chair humaine réagira de la même manière à une telle décharge, puisque la chair balistique, aussi semblable à la peau soit-elle, et même si elle possède la même densité et la même viscosité que cette dernière, ne comporte pas de nerfs, de vaisseaux, d’os, ou encore de sang, qui peuvent tout de même jouer un rôle dans la résistance de notre tissu organique. Avant de lancer la vidéo, il est bien entendu fortement déconseillé de tenter de reproduire l’expérience à domicile.

Source : photonicinduction