in ,

RE2020 et transition énergétique, tout savoir sur la nouvelle réglementation

Crédits :Suljo / iStock

Pour diminuer la consommation énergétique nationale et réduire les émissions de gaz à effet de serre, l’Etat français introduit régulièrement de nouvelles règles dans le secteur du bâtiment. Après la RT2012, c’est la nouvelle réglementation environnementale RE2020 qui est récemment entrée en vigueur. Nous allons voir ici de quoi il s’agit ainsi que son lien avec la transition énergétique.

Qu’est-ce que la réglementation RE2020 ?

La suite logique à la RT2012

La RE2020 fait suite à réglementation thermique RT2012 en reprenant les mêmes axes stratégiques. La priorité est mise sur les normes de construction des bâtiments neufs ainsi que la rénovation des bâtiments anciens. En effet, le secteur du bâtiment représente 44% de la consommation d’énergie et environ 25 % des émissions de CO2 en France. Il est donc logique qu’il soit au centre de l’attention pour la transition énergétique et la lutte contre le réchauffement climatique. La réglementation RT2012 présentait trois grands points : l’efficacité énergétique minimale du bâti, la consommation conventionnelle maximale d’énergie primaire ainsi que le confort d’été dans les bâtiments non climatisés.

L’objectif neutralité carbone en 2050

La réglementation RE2020 se distingue de la RT2012 par des mesures encore plus strictes dans le secteur du bâtiment afin d’atteindre l’objectif neutralité carbone fixé pour 2050. Cela passe avant tout par une amélioration des performances énergétiques, mais aussi par une évolution des techniques de construction de sorte à baisser au maximum l’impact carbone. Cette transformation progressive concerne à la fois les logements, les établissements publics comme les écoles et les bureaux d’administration ainsi que les entreprises de tous les secteurs d’activité. Notez que la réglementation environnementale RT2020 a commencé à être appliquée le 1er janvier 2022, après avoir été repoussée deux fois depuis 2020.

Les trois grands axes de la réglementation RE2020

L’amélioration de la performance énergétique

Le principal enjeu de la transition énergétique est de diminuer la consommation d’énergie à l’échelle nationale. Avec la réglementation environnementale RE2020, les exigences thermiques se sont renforcées dans le secteur de l’immobilier neuf et de la rénovation. Le besoin bioclimatique Bbio de la réglementation RT2012 a notamment été ajusté pour permettre des performances énergétiques plus poussées. Par ailleurs, les travaux d’isolation sont particulièrement mis en avant afin de supprimer les “passoires thermiques” qui sont encore très nombreuses en France. En tant que propriétaire, réaliser l’isolation de votre logement est aujourd’hui une priorité pour faire des économies d’énergie.

isolation toit
Crédits :ronstik / iStock

La réduction de l’impact climatique

L’une des évolutions majeures menées par la réglementation RE2020 est la prise en compte de l’ensemble du cycle de vie du bâtiment pour l’évaluation de son impact climatique. De la phase de construction à la fin de vie, en passant par l’exploitation, les émissions des bâtiments sont désormais suivies pendant tout le processus afin de mieux les maîtriser. Cela est également destiné à améliorer en continu les méthodes de construction de sorte à diminuer au maximum les effets néfastes sur l’environnement. Une réduction du seuil de carbone tous les 3 ans est prévue par la réglementation RT2020 jusqu’à l’objectif neutralité carbone en 2050.

Une meilleure résistance à la chaleur des bâtiments

En plus des efforts pour économiser sur le chauffage en période hivernale, le confort thermique en été est également mis en lumière avec la réglementation RT2020. Il s’agit ici d’améliorer la résistance à la chaleur des bâtiments afin de permettre aux habitants de ne pas être en situation d’inconfort lors des fortes chaleurs estivales. Un indicateur supplémentaire a donc été ajouté à la réglementation : le DH (degré par heure). La conception biomatique des bâtiments et les systèmes de refroidissement passifs sont ici encouragés de sorte à éviter au maximum l’utilisation des climatiseurs qui consomment énormément d’énergie.

Les aides financières proposées pour les travaux de rénovation énergétique

Afin d’encourager les français à la rénovation énergétique et notamment aux travaux d’isolation, des aides financières sont proposées depuis déjà plusieurs années. Celles actuellement disponibles sous la réglementation RE2020 sont les suivantes :

  • le dispositif MaprimeRénov’ de l’Anah ;
  • l’éco-PTZ (éco-prêt à taux zéro) ;
  • les primes énergie via le programme CEE ;
  • le chèque énergie pour les foyers aux revenus modestes ;
  • le taux de TVA réduit à 5,5% ;
  • les aides locales proposées par les communes et régions.

Si vous souhaitez en savoir plus sur ces aides,voici la page officielle du gouvernement : https://www.economie.gouv.fr/particuliers/aides-renovation-energetique