in ,

Que manque-t-il à la réalité augmentée pour être acceptée par le public ?

Crédits : capture Youtube / Keiichi Matsuda

Le secteur de la réalité augmentée peine à devenir un must, et divers challenges sont à relever pour soutenir cette technologie. Par ailleurs, si ces défis – avec en tête la question de la vie privée – ne sont pas relevés, la réalité augmentée pourrait aller au-devant de gros problèmes.

Le 7 mai 2018, un article paru dans TechCrunch a été rédigé par un duo composé d’Alex Hertel, créateur d’une start-up de réalité augmentée et de Cyan Banister, membre d’un fonds d’investissement. Il s’agit d’une analyse visant à identifier les défauts à corriger au niveau de la réalité augmentée, afin d’en faire un secteur plus important à l’avenir.

En premier lieu, il y a la question de la vie privée, qui est à elle seule un énorme frein à l’acceptation par le grand public, et ce depuis son apparition en 2012 ! Également, la préoccupation causée par la sécurité est importante : évoquons dans ce cas le vol d’identité qui pourrait permettre à des personnes mal intentionnées d’utiliser notre nom pour commettre des actes illégaux. Il y a aussi le risque de vol de propriété intellectuelle. Les menaces peuvent être également physiques avec la surcharge d’informations en réalité augmentée, que ce soit dans la rue, en voiture ou autres. La vidéo Hyper-Reality visible en fin d’article est une caricature, mais cela donne un aperçu des éventuels risques au quotidien.

Citons également le fait que les équipements informatiques sont onéreux. Ceux équipés de la réalité augmentée pourraient être acceptés par le public s’ils deviennent au préalable importants dans des secteurs professionnels tels que la santé, l’industrie ou encore le commerce.

Ainsi, de nombreuses corrections doivent être apportées afin de rassurer le public en matière de vie privée, de sécurité (numérique et physique), et de performances certifiées par le monde professionnel. Dans une ère où la réalité virtuelle est en place et où l’on a tous les jours des preuves du rapide développement de l’intelligence artificielle – et où l’on parle d’humains augmentés dans un avenir plus ou moins proche -, la réalité augmentée à certainement une place à prendre, mais cela aura un prix !

Source